Déconfinement en Algérie : Situation d’anarchie dans plusieurs plages

Algérie – Un autre épisode de désinvolture dont le peuple algérien est héro. C’est un été marqué par des scènes d’anarchie et d’incivisme dans les plages depuis le début du déconfinement en Algérie.

Avec la pandémie du Coronavirus, le combat sera sur trois fronts ; médical ; économique mais aussi social. En effet, après plus de cinq mois de confinement, l’Algérie passe au déconfinement depuis à peine quelques jours, mais ce retour à la vie normale est marqué par l’irrespect, l’égoïsme et l’incivisme, notamment dans les plages.

C’est lors de la réunion de Haut Conseil de Sécurité tenue le 03 août dernier, que le président Abdelmadjid Tebboune avait instruit le Premier ministre ainsi que les responsables des différents services de sécurité ; de « veiller sévèrement au strict respect des mesures sanitaires requises », indique le quotidien généraliste, Liberté Algérie

Cinq (05) jours après, le Premier ministre a arrêté le dispositif d’ouverture graduelle et contrôlée des plages, stipulant; des mesures barrières de prévention afin de contrer la propagation du virus dans ces lieux peuplés densément dans la saison estivale.

En effet, c’est un passage très rapide; du confinement strict et sévère à la mise en place de mesures barrières. Dans le même contexte; notre source a pointé du doigt des images qui font preuve d’incivisme; un terrible dilemme après pas moins d’une autre semaine de cette décision. 

Les plages en Algérie : entre incivisme et indiscipline 

Cette demi-saison estivale est à ne pas oublier. En effet, le journal francophone a rapporté des images choquantes. Des jeunes qui stationnent leur véhicule dans la plage, juste à côté du parasol et des baigneurs, en plein temps de pandémie. D’autres font le tour avec un mouton de combat; des chevaux dans la mer, des jet ski et des embarcations juste au bord de mer. Des images infortunes couplées avec l’absence totale des services de sécurité.

Quant à l’hygiène; celle-ci a totalement quitté les lieux. En effet, des tonnes de déchets s’accumulent sur ces lieux censés être des endroits de détente en ces temps de canicule et pandémie. Ceci, est dû à l’absence absolue des bacs à ordures.

Ajoutant à cela; les plusieurs témoignages de harcèlement de jeunes femmes par des baigneurs. Des actes honteux qui obligent les femmes à quitter les lieux. Et ce n’est qu’un autre épisode qui suit celui d’Aïd El Adha; dans une série inédite en cours de diffusion. L’épilogue reste donc toujours inconnu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes