France

Déchets des essais nucléaires en Algérie : La France appelée à collaborer

0
essais nucléaires Algérie France
S'abonner :

Algérie / France – Face aux conséquences radioactives des essais nucléaires effectués, il y a soixante (60) ans par la France, deux (02) experts Français invitent leur Gouvernement à coopérer avec les autorités Algériennes, dans le but de retrouver les déchets radioactifs des dix-sept (17) essais, ensevelis dans le Sahara Algérien.

En effet, selon une tribune publiée ce 14 septembre dans le journal Le Monde; Patrice Bouveret et Jean-Marie Collin; deux (02) experts en désarmement ont exhorté le Gouvernement Français à « sortir du déni »; et à collaborer avec l’Algérie, afin que soient retrouvées les matières radioactives enfouies dans le Sahara Algérien, après les 17 essais nucléaires réalisés par la France. À noter que le premier a été effectué en 1960.

Pour les initiateurs dudit appel, « le passé nucléaire de la France ne doit plus rester dissimuler dans les sables ». Ils estiment « qu’il est temps de déterrer les dégâts provenant des 17 essais réalisés par la France dans le grand sud Algérien, durant la période étalée entre 1960 et 1966 ». Ceci afin « d’assurer la sécurité sanitaire des générations actuelles et futures; préserver l’environnement et ouvrir une nouvelle ère des relations entre l’Algérie et la France »; a souligné notre source.

Cependant, les deux (02) expert n’ont pas hésité à révéler que dans les différents sites d’essais; dont Béryl effectué à In Ekker le 1er mai 1962; ainsi que celui du 13 février 1960 réalisé à Reggane; du matériel contaminé par la radioactivité a « volontairement été enterré ». Sans oublier les matières radioactives, dont les sables vitrifiés et les roches contaminées; issues « des explosions nucléaires présentes à l’air libre demeurent jusqu’à présent un sujet tabou en France »; ont-t-ils regretté.

Pour eux, la France doit « fournir à l’Algérie l’aide technique et l’apport d’informations sur les zones où elle a enterré les déchets. Autrement dit, cela serait contradictoire au processus de « réconciliation entre les peuples français et algérien ».

Essais nucléaires en Algérie : La France prendra en compte les conséquences environnementales et sociales ?

Poursuivant leur exhortation, les deux spécialistes ont évoqué; « la prise en compte par la France des dégâts environnementaux et sociaux qui a eu lieu en Polynésie ». Un travail de réparation qui a été entrepris après de nombreuses mobilisations établies de par la société civile, les médias et les parlementaires; ont-ils spécifié. À cet égard, Patrice Bouveret et Jean-Marie Collin ont déploré le fait que l’Algérie n’ait pas bénéficié du même traitement.

« Avec l’adoption à l’ONU, par l’Algérie et 121 autres États, le 7 juillet 2017, du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN); la question des expérimentations nucléaires françaises trouve une raison supplémentaire, de sortir du déni », ont supposé les deux responsables.

De plus, le TIAN a « la particularité de prendre en compte les conséquences des expérimentations nucléaires et d’introduire des obligations positives; dont l’assistance aux victimes et la remise en état de l’environnement ainsi que la coopération et l’assistance internationales »; ont informé les auteurs de ladite revendication. 

Cela dit, même « si la mise en œuvre de certaines mesures dans le cadre de cette collaboration nécessitera du temps, d’autres peuvent être engagées sur simple décision politique »; ont confié les professionnels du désarmement. Ainsi, « la ministre française des Armées peut rapidement transmettre aux autorités Algériennes la liste des zones d’enfouissement des déchets »; ont-ils ajouté affirmant que « désormais des députés relaient cette demande ».

Article recommandé :  Visa pour Algériens : TLS Contact s'adapte aux wilayas qui sont confinées

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 15 septembre

Article précédent

Reprise des vols : Air Algérie attend le feu vert de Tebboune

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.