21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieDébut de l'octroi du label « Halal » aux produits algériens

Début de l’octroi du label « Halal » aux produits algériens

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) a indiqué que le label « Halal » a été délivré aux premiers produits algériens. On vous en dit plus dans cet article du 7 février 2023.

En effet, le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, a déclaré que l’opération d‘octroi du label « Halal » aux produits algériens a débuté. C’est l’Institut algérien de normalisation (IANOR) qui se charge de la délivrance de ce certificat. Cela après avoir étudié les dossiers des demandeurs. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Echorouk dans sa récente édition. 

C’est ainsi que deux produits ont pu obtenir le label « Halal », après que l’Institut national de normalisation a terminé l’étude des dossiers des de leurs producteurs. L’obtention de la certification en question par ces produits indique qu’ils remplissent toutes les conditions imposées par l’IANOR. Cette dernière permettra aux entreprises concernées d’exporter leurs articles vers les pays qui exigent cette authentification.

- Publicité -

Par ailleurs et toujours dans le but d’offrir une meilleure expérience aux citoyens algériens, l’APOCE a récemment entrepris des démarches pour contrer le phénomène de vente d’or frelaté. Plusieurs vendeurs du métal jaune précieux en Algérie empruntent le chemin du trafic, à tel point que 80% des bijoux dorés vendus dans le pays est considéré comme faux.

Les trafiquants de bijoux dans le collimateur de la justice

C’est dans ce contexte qu’un laboratoire dédié au contrôle de la qualité de l’or ouvrira en Algérie. Ce laboratoire mettra à disposition des citoyens des appareils. Ceux-ci  pourront les renseigner sur la pureté de leurs bijoux. Les personnes ayant acheté des bijoux peuvent simplement prendre rdv. Elles présenteront alors une facture. Cela afin de les faire vérifier.

D’un autre côté, le président de l’APOCE a annoncé que la justice poursuivra les vendeurs d’or frelaté. En plus des bijoutiers qui se seront rendus coupables de trafic. L’Organisation a ainsi déclaré que le nombre de ces fraudeurs est particulièrement élevé. Et cela, après avoir procédé à l’examen de bijoux achetés aux quatre coins du pays.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -