Date de l’Aïd El Kebir 2021 en France : ce qu’il faut savoir

France – À l’approche de la fête religieuse de l’Aïd El Kebir 2021, la communauté musulmane de France se demande quelle sera la date exacte de cet événement. Cette année, Aïd El Adha devrait avoir lieu le mardi 20 juillet à l’Hexagone. Apprenez les détails, ce  28 juin 2021, dans la suite de ces lignes.

Comme chaque année, la date de la célébration de la fête religieuse musulmane Aïd El Adha, occupe les esprits. En France, il est probable que la date du premier jour du rituel du sacrifice de la fête d’Aïd El Kebir 2021 ait lieu le mardi 20 juillet prochain. Ainsi, cette date coïnciderait avec le 10 Dhou Al Hijja 1442. C’est de toute façon ce qui ressort d’un communiqué du préfet de l’Allier, Jean-Francis Treffel, rendu public jeudi dernier.

Marquant chaque année la fin du Hadj, la confirmation de la date en question est, en effet, liée à celle de l’Arabie Saoudite. D’autre part, le communiqué de presse a fait état de l’organisation de ce rituel si sacré chez les familles de confession musulmane. Notamment, dans le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

En l’occurrence, la célébration de l’Aïd El Kebir à l’Hexagone en cette date susmentionnée, est soumise à un ensemble de réglementations. Ces dernières sont émises par les services de l’État. Cela suite à une réunion tenue en début de ce mois. Cette rencontre a vu la participation des associations et des représentants du culte musulman. Ainsi que les établissements d’abattage de la préfecture. C’est ce qu’indique la même source.

L’organisation d’Aïd El Adha en France

Dans le même sillage, ledit communiqué a mis en exergue la nécessité de respecter les règles sanitaires, environnementales et commerciales. Et ce, afin d’assurer un déroulement harmonieux de cet événement religieux. En outre, le document met l’accent sur la bientraitance des animaux sacrifiés.

Quant à l’acte sacrificiel, le texte indique l’obligation de l’effectuer dans des abattoirs agréés et sous le contrôle des inspecteurs sanitaires. Il a précisé, par la même occasion, les établissements du département français sus-cité. 

Pour mémoire, l’Arabie saoudite a limité le rituel du Hadj, aux résidents saoudiens et étrangers se trouvant sur son sol. Cela, pour la deuxième année consécutive. Telle décision est survenue en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes