24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceDate de l’Aïd Al Adha 2021 en France, prières dans la grande...

Date de l’Aïd Al Adha 2021 en France, prières dans la grande mosquée : ce qu’il faut savoir

Publié le

- Publicité -

France – Dans un communiqué, la Grande mosquée de Paris a levé le voile sur la date officielle de l’Aïd Al Adha 2021, ainsi que le déroulement de la prière de cette fête de sacrifice musulmane. Trouvez ci-dessous, tout ce qu’il y a à retenir à ce propos, ce lundi 19 juillet.

Comme chaque année, la date de l’Aïd El Kebir est sujette aux prévisions. Les musulmans attendent de ce fait les observations et les déclarations des organismes compétents pour pouvoir célébrer la fête religieuse. Ainsi, la Grande mosquée de Paris a tiré les choses au clair en indiquant la date officielle de l’Aïd Al Adha pour cette année 2021, en France. Mais aussi l’organisation de la prière, marquant cet événement important.

En effet, la GMP a informé la communauté musulmane à l’Hexagone que la célébration du rituel du sacrifice aura lieu, ce mardi 20 juillet 2021. Chose à laquelle, elle a procédé à travers un communiqué, rendu public vendredi sur sa page Facebook. La date susmentionnée coïncidera alors avec le 10 Dhou Al Hijja 1442.

- Publicité -

En ce qui concerne la prière de l’Aïd Al Adha, le même communiqué a indiqué l’organisation séquentielle de cette dernière. La Grande mosquée de Paris prévoit d’organiser deux (02) prières. Cela dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du virus à couronne. C’est ce qui ressort du même communiqué, signé par le recteur de la GMP, Chems-Eddine Hafiz.

Aïd Al Adha en France : deux prières à la Grande mosquée de Paris

Ainsi, l’accomplissement de la première prière de l’Aïd El Kebir, rappelant le sacrifice suprême d’Abraham, aura lieu à 8h00. La seconde prière, quant à elle, est prévue à 8h30. Il s’agit des horaires mentionnés par la même source. La mosquée de Paris a exposé, via le même communiqué, certaines mesures sanitaires que les fidèles sont tenus de respecter. Et ce, afin d’assurer le bon déroulement de la fête musulmane. 

Dans ce sens, le port du masque de protection est strictement obligatoire. Il est de même pour l’apport d’un tapis de prière personnel. Toutefois, la mesure de distanciation physique n’est plus obligatoire. Il est question là encore de ce que soulève le même document.

- Publicité -

Il est à signaler que la même instance a précisé via un autre communiqué que  les lieux de culte ne sont pas concernés par l’extension du « pass sanitaire ». Autrement dit, l’accès à la mosquée ne nécessite pas la vaccination ou la présentation d’un test de dépistage négatif à la Covid-19.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -