Crise de l’huile de table en Algérie : vers l’identification des responsables

Algérie – Depuis que la crise de l’huile de table a refait surface en Algérie, les autorités compétentes cherchent à trouver des responsables. Serait-ce bientôt la fin de cette pénurie ? On tentera de le savoir dans l’édition d’aujourd’hui, 18 janvier 2022.

Venue s’accumuler aux autres situations problématiques en Algérie, la crise d’huile de table devient une des préoccupations de l’État algérien. En enquêtant sur cette affaire, un rapport détaillé sera dévoilé sur l’origine de cette rareté dans le marché algérien. Tandis que cet aliment envahissait les étalages des magasins, il disparaît soudainement de la vue des consommateurs. L’Expression DZ rapporte l’information.

En effet, depuis plusieurs années, l’huile de table a toujours suffi aux citoyens algériens par rapport à l’offre et la demande. Puisque des usines en Algérie en fournissent assez pour combler les besoins des acheteurs. C’est ce qui supprime d’ailleurs l’hypothèse d’une réelle pénurie d’huile dans notre pays. Ce qui mène donc à une conclusion. C’est-à-dire, la présence d’un élément qui œuvre à troubler la tranquillité publique.

Arrivé à un moment critique de la crise de l’huile de table, le Conseil de la nation décide d’installer une commission d’enquête parlementaire. L’objectif de cette dernière est de contrecarrer certaines pratiques qui sont à l’origine de cette insuffisance. Notamment, dans le but de mettre un terme à la spéculation et monopolisation qui prennent de l’ampleur en Algérie.

Crise de l’huile de table : comment tabler sur une solution durable ?

Selon le communiqué diffusé par le Sénat ce 08 janvier 2022, une commission d’enquête parlementaire se chargera d’investiguer pour trouver la source de cette pénurie. Ainsi, l’opinion publique aura bientôt une réponse à toutes les interrogations qui circulent autour de cette crise. C’est en tout cas ce que le président de la Commission des affaires économiques, de développement et du commerce à l’Assemblée populaire nationale (APN), Smaïl Kouadria, a dévoilé.

Comment se déroulera donc l’enquête en question ? En réalité, le président de cette commission se rendra lui-même sur le terrain. Ce sera en sillonnant différentes régions et wilayas de l’Algérie pour démasquer les personnes qui sont derrière l’absence de l’huile de table dans les commerces. Notamment en ciblant les usines dans six wilayas à l’ouest et l’est du pays. Ce plan d’action devra prendre fin dans dix jours comme délai établi.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes