Crédits bancaires pour les jeunes algériens : voici les nouvelles conditions

Algérie – De nouvelles conditions sont fixées pour les crédits bancaires afin de faire bénéficier les jeunes algériens. Dzair Daily vous donne tous les détails dans cette édition du 13 juillet 2022. 

En effet, l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) a fixé de nouvelles conditions pour faire bénéficier les jeunes algériens de crédits bancaires. C’est ce qu’a annoncé dernièrement Nassim Diafat, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises.

Ces conditions se résument au fait qu’un groupe de personnes bénéficie du prêt et non une seule personne. En revanche, la valeur du prêt doit être équivalente à la taille du projet. Cette décision verra le jour après une étude que va faire le comité concerné. Il s’agit de ce que rapporte le média arabophone Echorouk

Par ailleurs, selon la même source, les personnes concernées par le prêt doivent s’inscrire au nom d’une personne morale. À noter que la société sollicitant le prêt revête la forme juridique d’une société à responsabilité limitée « Sarl ». Ou encore d’une coopérative ou d’une société à dénomination collective « Snc ».

Les conditions pour bénéficier de crédits bancaires  

Dans le détail, des sources de l’ANADE indiquent que les fonds collectifs qui dépassent un milliard de centimes ne sont pas plafonnés. Celles-ci sont disponibles en fonction de la nature du projet et du nombre d’actionnaires dans celui-ci. Par contre, si le projet appartient à deux (2) personnes, la valeur du prêt passe à deux (2) milliards de centimes.

Effectivement, le porteur du projet peut bénéficier de plusieurs prêts de 100 millions de centimes. Toutefois, il doit respecter l’échéancier de paiement prévu par la loi. Ce qui veut dire payer ce crédit dans les délais préétablis, sachant que ce dernier est sans intérêt. L’ANADE l’octroie dans le cadre des facilités qu’elle accorde aux jeunes pour leur permettre d’accompagner leurs projets, sans entraves.

Enfin, dans les conditions de prestation, le prêt d’exploitation qui n’est pas payé ne peut pas être utilisé pour régler les échéances du prêt d’activité. D’ailleurs, l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat a adressé aux banques une correspondance reprenant toutes les conditions pour en bénéficier. Et ce, afin de les informer de tous les détails.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes