Crédit bancaire en Algérie : L’étude des dossiers accélérée à 1 mois

Algérie – Le ministre des Finances a annoncé la notification imminente d’une nouvelle instruction ministérielle, portant sur l’étude des dossiers de crédit bancaire dans un délai d’un  mois seulement.

En marge de sa visite dans la wilaya Tlemcen, hier lundi 08 février, le ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a annoncé une bonne nouvelle concernant l’étude de l’octroi du crédit bancaire en Algérie.

En effet, lors sa rencontre avec les opérateurs économiques et représentants des chambres de commerce des wilayas de Tlemcen, de Saïda et de Sidi Bel-Abbes; le ministre des Finances a indiqué qu’une instruction ministérielle, portant sur l’étude des dossiers de crédits bancaires dans un délai ne dépassant pas un (01) mois.

Crédit bancaire en Algérie : Les précisions du ministre des Finances

Aïmene Benabderrahmane a souligné dans ce sillage, qu’il sera procédé entre les 10 et le 15 février 2021; à une instruction ministérielle qui sera notifiée aux banques publiques et privées pour encadrer les mesures d’octroi et de suivi des dossiers de crédits spéciaux pour le financement de projets.

« Cette instruction réduira le délai à un mois pour l’étude des dossiers de crédits, à partir de la date de dépôt du dossier; et il ne sera plus permis aux banques de retarder une quelconque étude après la diffusion de cette instruction, laquelle vise à combattre tout blocage bureaucratique »; a précisé le ministre des Finances.

En outre, le ministre a expliqué que le débat autour de ce texte de loi aura lieu au courant de cette semaine. Les discussions se pencheront, entre autres; sur « le guichet unique » visant à lutter contre la bureaucratie en vue d’alléger le poids des mesures bancaires et douanières des opérateurs économiques. Une démarché qui constitue « un saut qualitatif pour l’économie algérienne », selon lui.

Par ailleurs, Aïmene Benabderrahmane a invité les opérateurs économiques à relever le défi tracé par l’Etat; qui tend vers la substitution de l’importation par l’exportation du produit national; tout en rivalisant avec les concurrents étrangers sur les marchés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes