AccueilÉconomieAutomobileCrédit automobile Algérie : les banques prêtes à répondre

Crédit automobile Algérie : les banques prêtes à répondre

Automobile – Suite à la reprise du secteur automobile en Algérie, les banques s’apprêtent à accorder un crédit aux citoyens souhaitant s’acquérir d’un véhicule. Dzair Daily vous en dit davantage à ce propos dans cette nouvelle édition du lundi 28 novembre 2022. 

Certains Algériens envisagent de recourir à l’emprunt bancaire pouvoir s’acquérir d’une voiture. À cet effet, les banques d’Algérie prévoient de répondre à la demande des citoyens en matière de crédit automobile. Il s’agit en tout cas d’une information rapportée par le quotidien arabophone Awras. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire les lignes qui suivent. 

Dans le détail, le délégué général de l’Association professionnelle des Banques et des Établissements financiers (ABEF), Rachid Belaïd, a affirmé que les banques envisagent d’accorder les crédits automobiles nécessaires aux citoyens. Selon les précisions de la susdite source médiatique, ce responsable a annoncé la nouvelle lors de son passage sur Echorouk Tv

Le même porte-parole a par ailleurs souligné que les banques consacreront 54 % des prêts au secteur privé et 75 % à l’investissement. Tout en précisant que la masse financière de ces établissements est estimée à 160.000 milliards de centimes de dinars. Ce qui leur a permis de financer l’économie nationale, a-t-il conclut

Crédit automobile : voici plus de détails 

Selon la même source, le président de l’ABEF, Lazhar Latreche, a annoncé, précédemment, que les prêts pour l’acquisition de véhicules seront restitués automatiquement avec la reprise de l’activité d’importation de voitures. Tout en précisant que l’opération d’étude des dossiers de soumission des crédits ne dépassera pas une semaine. 

Dans le même sillage, le Directeur Général de la banque Al Salam, Nasser Hideur, s’est prononcé à ce propos. Il a révélé que son établissement accordera des prêts islamiques aux citoyens pour l’achat de voitures fabriquées en Algérie. Et ce, par tranches et sans avoir recours à la formule Mourabaha.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes