AccueilActualitéAlgérieCréation d'emplois en Algérie : les ambitions du CREA

Création d’emplois en Algérie : les ambitions du CREA

AlgérieLe Conseil du renouveau économique algérien (CREA) fait de la création d’emplois en Algérie une priorité. On vous communique les détails, ce 27 février 2022.

Créé le 19 février 2022, le Conseil du renouveau économique algérien (CREA) a mis en avant son plan pour contribuer à la redynamisation de l’économie en Algérie à travers la création d’emplois. On vous rapporte cela d’après l’entretien qu’a accordé le président de cet organisme, Kamel Moula, à Echorouk.

Ainsi, selon le responsable, la relance économique se fera en coopération entre les secteurs public et privé. Dans ce sens, il s’engage à ce que le Conseil évite à l’avenir les erreurs commises par l’ancienne organisation du patronat. En outre, Moula a mis en relief le travail qui sera effectué afin d’intégrer nos communautés à l’étranger. C’est-à-dire, pour enclencher un effort collectif qui activera l’économie en bénéficiant de leur expertise dans divers domaines.

Dans ce contexte, le président du CREA a expliqué comment se déroulera la création d’emplois. De ce fait, il a précisé que les opérateurs économiques membres de ce Conseil ont prouvé au fil des années que leur principale préoccupation était le développement et la prospérité de leurs entreprises. Mais également, la création d’emplois et la protection de leur main-d’œuvre et de leurs familles. Cela, dans le cadre du respect des lois de la République. Par conséquent, il n’y a aucune raison pour eux d’abandonner ces valeurs.

Algérie : implication de la diaspora algérienne grâce au CREA ?

À ce titre, Moula soutient que le CREA réunira les entreprises autour d’une stratégie nationale de retour à l’emploi. Cela en soumettant des propositions aux pouvoirs publics. Ce sera concernant la création d’un climat favorable aux entreprises en supprimant tous les obstacles et barrières qui entravent leur développement.

Cette initiative met également l’accent sur les politiques actives du marché du travail en œuvrant à les rendre plus efficaces. Notamment, en développant les compétences de nos jeunes. Cela permettra à notre pays de créer des passerelles entre le monde économique et le monde de l’éducation et de la formation professionnelle.

Alors, pour réussir cette transition économique, l’Algérie a besoin de tous ses enfants. C’est pourquoi la communauté algérienne à l’étranger est appelée à contribuer avec son savoir et savoir-faire puisqu’elle a démontré ses capacités d’intégration dans les pays d’accueil. D’ailleurs, un grand nombre de nos concitoyens ont brillamment réussi dans divers secteurs d’activité. C’est à l’image de la recherche et de l’innovation technologique, se félicite le président du CREA.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes