24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCovid en Algérie : Bilan des nouveaux cas aux variants en hausse

Covid en Algérie : Bilan des nouveaux cas aux variants en hausse

Publié le

- Publicité -

Algérie – Malgré la forte baisse des nouveaux cas contaminés à la version classique de la covid-19, le bilan de contaminations aux nouveaux variants enregistre, quant à lui, une remontée importante. Voici les chiffres.  

Alors que le pays continue de voir décroitre rapidement la version classique du virus à couronne sur son sol, les nouveaux vivants s’y installent et gagnent du terrain. En effet, les contaminations aux nouveaux variants de la covid-19 poursuivent leur forte tendance à la hausse en Algérie. 

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 31 mars 2021, l’Institut Pasteur d’Algérie a apporté de nouvelles précisions en chiffres sur le sujet. Dans le détail, l’IPA a annoncé la détection de 37 nouvelles contaminations. Neuf (09) d’entre elles concernent le variant britannique. Tandis que vingt-huit (28) s’avèrent être des cas confirmés au variant nigérian, indique le même communiqué.  

- Publicité -

| Lire aussi : « Miracle » en Algérie : L’immunité collective atteinte sans vaccin anti-Covid ?

Un peu plus loin, la fondation privée a tenu à donner plus de détails sur les cas confirmés du variant anglais. Il s’agit donc de quatre (04) cas de la wilaya d’Alger, un (01) seul cas de la wilaya de Blida, un (01) autre de la wilaya de Médéa et trois (03) de Ouargla, a-t-on pu lire. 

Revenons au cas du variant nigérian. Quatre (04) d’entre eux ont été enregistrés dans la capitale algérienne, trois (03) à la wilaya de Blida, onze (11) à la wilaya d’El Oued, six (06) à Djelfa, trois (03) à Ain Salah. Finalement un (01) seul cas confirmé à Ouargla, précise le même communiqué. 

| Sujet connexe : Ivermectine : Médicament pour animaux utilisé en Algérie contre la Covid

Ainsi, le nombre total des contaminations confirmées aux variants s’élèvent à 86 cas. 56 concerne le variant nigérian et 30 autres celui britannique. Avant de conclure, l’Institut Pasteur a tenu à rappeler la nécessité de maintenir les gestes barrières. Il s’agit, entre autres, de la « distanciation sociale, le port du masque et le lavage fréquent des mains ». 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -