Covid-19 en Algérie : voici quand l’immunité collective sera atteinte

Algérie – Malgré l’accélération de la campagne de vaccination en Algérie, l’immunité collective est-elle pour autant atteinte ? Le DG de l’Institut Pasteur d’Algérie, Fawzi Derrar a répondu à ce point d’interrogation. On vous en dit plus, ce vendredi 6 août 2021.

En effet, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar,  s’est exprimé au sujet de l’immunité collective. Cela, lors de son intervention sur les ondes de la radio nationale ce vendredi 6 août 2021. Dans son discours, le spécialiste a écarté l’immunité collective pour le moment. Il a déterminé par la même occasion le temps qu’il faudra pour arriver à ce seuil de protection.

Selon les pronostics du virologue, l’immunité collective pourrait être atteinte dans le pays. Cela, à condition de vacciner vingt (20) millions de personnes. La vaccination de ce nombre de citoyens algériens contre la Covid-19 est un objectif à atteindre d’ici à l’automne prochain. Cela permettra d’assurer la tendance baissière dudit virus. C’est de toute manière ce que rapporte le média généraliste Algérie 360 dans son édition d’aujourd’hui.

D’autre part, le membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie a assuré que le pays fournit des efforts considérables pour accroître les taux de vaccination. Cela dans l’espoir de réaliser la protection immunitaire de la population contre le virus qui continue à prendre des vies. Comme indiqué plus haut, telle chose ne serait effective qu’après la vaccination de 20 millions d’individus au minimum. C’est selon le même locuteur.

9 millions de vaccins réceptionnés durant ce mois

Par ailleurs, le professeur Fawzi Derrar a tenu à rassurer les citoyens quant à la disponibilité du vaccin. Il a fait savoir que l’Algérie réceptionnera durant ce mois d’août 9 millions de doses du vaccin chinois Sinovac. De ce fait, notre pays aura près de 20 millions de doses en sus des autres vaccins. C’est toujours selon les propos du même intervenant.

Ainsi, cette quantité permettra aux autorités sanitaires d’effectuer la vaccination de 10 millions de citoyens avant le début de septembre. Pour atteindre, par la suite, les 20 millions de vaccinés d’ici à la fin du mois d’octobre. Il est question là encore de ce que souligne le même orateur.

Pour mémoire, le gouvernement a procédé dernièrement à un renforcement de son dispositif de gestion de crise. Cela afin d’enrayer la propagation du virus à couronne. Ainsi, plusieurs mesures préventives ont été prises. On cite à titre d’exemple le réajustement des horaires du couvre-feu, qui est désormais de 20h sur plusieurs wilayas du pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes