Économie

Covid-19 en Algérie : Le marché de l’automobile et de l’immobilier chutent

0
Algérie automobile immobilier
S'abonner :

Algérie – En l’espace de six (06) mois, la pandémie du Covid-19 a provoqué un recul de 30% au niveau de l’activité commerciale, d’ailleurs le marché de l’automobile ainsi que celui de l’immobilier ont enregistré une régression sans précédent.

C’est en effet ce qu’a fait savoir le chargé des accords de l’Association nationale des commerçants et artisans Algériens (ANCA); Djebbar Bensdira lors d’un entretien accordé au média arabophone Echourouk; cité dans son édition du 13 septembre 2020. Selon les derniers rapports reçus par l’Association, le confinement sanitaire imposé en raison de la crise sanitaire du Covid-19 a engendré la baisse de l’activité commerciale en Algérie enregistrant un taux de 30%, d’ailleurs le marché de l’automobile et de l’immobilier sont dans une impasse; a affirmé l’interviewé.

Ceci en raison de l’absence de la demande; a-t-il expliqué. Évoquant au passage la crise du marché de l’automobile; Bensdira a pointé du doigt l’absence de véhicules neufs. « Malgré la publication du cahier de charges régissant les conditions d’importation ; jusqu’à présent aucun concessionnaire n’a obtenu l’autorisation d’activité »; a signalé le même responsable.

Cependant, certains secteurs se sont effondrés en atteignant une récession de 50%. D’ailleurs, les équipements électroniques tels que les téléphones portables connaissent une pénurie sans précédent; a indiqué l’invité du média arabophone; précisant qu’il en est de même pour les équipements électroménagers. Il est utile de révéler que les propriétaires d’usine attendent la délivrance du cahier de charges qui définit les conditions de production et d’installation selon les formats « SKD » et « CKD ».

Les commerçants baignent dans le flou, selon un responsable de l’ANCA

Poursuivant son constat le représentant de l’Association Algérienne des commerçant et des artisans, a souligné que les fournitures scolaires connaissent également une pénurie alors que l’on est à la veille de la rentrée scolaire. Cette situation est provoquée par l’état d’incertitude causé par la non-fixation de la date officielle de le rentrée scolaire de 2020 / 2021.

Article recommandé :  Concessionnaires automobile en Algérie : Vers la recomposition du marché ?

Cela dit, d’une part les importateurs hésitent à faire venir de grandes quantités d’articles scolaire; tandis que les producteurs locaux craignent de leur côté l’introduction de grandes quantités d’outils scolaires dans le marché. Djebbar Bensdira a tenu à informer que depuis le début de la crise du Coronavirus, l’activité du port Algérien, notamment les opérations d’importation et d’exportation, n’ont pas été suspendues.

Néanmoins, le flou et l’incertitude sur la date du retour à la normale d’avant le Covid-19, ainsi que les craintes d’une seconde vague du virus ont poussé les commerçants à temporiser afin d’éviter les pertes enregistrées durant le confinement. En conclusion, il a reconnu que le confinement et la pandémie ont engendré la détérioration du pouvoir d’achat des citoyens. Pour lui, dès la disponibilité du vaccin contre le Covid-19, le retour à la normale pourrait intervenir.

Algérie : La baisse du bilan du Covid-19 va accélérer la reprise des vols ?

Article précédent

France : Des députés révèlent des « fraudes » chez les retraités Algériens

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.