Covid-19 en Algérie : Linde Gas augmente sa production d’oxygène liquide

Coronavirus – Face à l’hypoxie dont souffrent les personnes atteintes de la Covid-19 et déficit en oxygène médical, Linde Gas Algérie élargit sa production en oxygène liquide. Plus de détails, ce 26 juillet 2021.

Selon l’APS, la Linde Gas Algérie redouble d’effort contre la Covid-19. La filiale appartient au groupe allemand Linde. Elle a annoncé aujourd’hui dans un communiqué une production plus importante d’oxygène liquide. C’est pour aider le personnel médical à faire face à ce manque très prononcé en oxygène. La pénurie résulte d’une croissance rapide des cas atteints du coronavirus dernièrement.

Les équipes médicales sont désarmées face à cette nouvelle vague. L’oxygène consiste en un traitement de base pour les patients gravement touchés par le virus. À ce titre, une conséquente demande d’oxygène allant de 3 L par une sonde nasale dans le nez à une intubation à haut débit 15/20 L est soulignée par le personnel médical.

Linde Gas Algérie est une société spécialisée dans la production des gaz médicaux et industriels. Mais aussi leurs distribution et commercialisation. Le même communiqué met l’accent sur l’engagement de l’opérateur. Toutes ses ressources humaines et matérielles seront mobilisées. Le but est de répondre aux besoins en oxygène médical. C’est une demande palpable dans les établissements sanitaires. Cela se fera dans le grand respect des mesures anti-Covid pour garantir des livraisons sans risques.

Comment se procurer de l’oxygène liquide chez Linde

Par ailleurs, la société Linde Gas Algérie a publié il y a quelques mois un communiqué antérieur. Elle expliquait la procédure à suivre pour se procurer de l’oxygène auprès d’elle.

La filiale mentionne une liste de documents à fournir en tant qu’individus. Telle chose afin de bénéficier de cet élément indispensable à la réanimation.

Il est précisé qu’il faut se munir d’une ordonnance du malade du Covid nécessitant de l’oxygène. Extrait de naissance. Résidence et pièce d’identité du malade en question. Ensuite, ajoute-t-on, on exige une copie de la pièce d’identité du porteur de la bouteille d’oxygène. Enfin, une somme de vingt-sept mille (27.000) DA est à débourser, pour une bouteille de 50 L dont vingt mille (20.000) DA pour le cautionnement de la bouteille.

Rappelons que la diaspora algérienne en coopération avec l’association Algerian United Foundation a lancé un appel aux autorités et aux âmes charitables afin de venir en aide aux patients souffrant d’un manque d’oxygène. Une collecte a été mise en œuvre pour acheter et importer des concentrateurs d’oxygène nécessaires pour le traitement des personnes sévèrement infectées par la Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes