Covax : L’Algérie bénéficiera de 2,2 millions de doses d’AstraZeneca

Algérie – Le dispositif de l’ONU, Covax, visant à partager équitablement les vaccins anti-Coronavirus Covid-19, compte faire bénéficier l’Algérie de pas moins de 2,2 millions de doses du vaccin AstraZeneca.

Grâce au dispositif onusien Covax, l’Algérie recevra 2,2 millions de doses du vaccin AstraZeneca. En effet, selon le document de Covax rendu public le 03 février dernier, listant les premiers pays bénéficiaires du partage équitable des quantités de vaccins anti-Covid, l’Algérie devrait bénéficier de 2,2 millions de doses du vaccin AstraZeneca; d’ici juin prochain, dans le cadre de ce programme onusien.

Selon le même document, l’Egypte devrait recevoir dans le cadre du dispositif Covax 5,13 millions de doses du vaccin AstraZeneca. Pour sa part, le Maroc bénéficiera de 1,88 million de doses ; tandis que la Tunisie recevra 592.800 doses du vaccin AstraZeneca et 93.600 de doses du vaccin Pfizer/BioNtech.

| Vous aimerez lire : Production du Spoutnik V en Algérie : Le projet se précise

Pour rappel, l’ONU et ses partenaires ont lancé l’initiative COVAX, qui est codirigée par Gavi; la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS. L’initiative vise à accélérer la production et l’égalité d’accès aux produits de diagnostic, aux traitements et aux vaccins contre le Coronavirus Covid-19.

Course mondiale à la vaccination : L’Algérie multiplie ses contacts

En effet, depuis plusieurs semaines, l’Algérie a multiplié ses contacts avec plusieurs  laboratoires internationaux produisant des vaccins anti-Covid; et ce, afin d’assurer le bon déroulement de la campagne de vaccination.

C’est dans ce sens que le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar, a révélé le 04 février dernier; que l’Algérie a établi des contacts avec pas moins de 5 laboratoires internationaux.

| Sur le même sujet : Vers l’acquisition de 5 vaccins anti-Covid pour assurer 40 millions de doses

Lors de son passage sur les ondes de la Radio Nationale Chaine III, Dr Derrar a expliqué que la santé des Algériens est une priorité et qu’aucun vaccin qui constitue un danger pour eux ne sera importé.

Il poursuit, en soulignant que les autorités algériennes ont d’ores et déjà entamé des négociations avec plusieurs pays amis ; y compris la Chine (vaccin Sinopharm), pour assurer des expéditions imminentes de nouvelles doses de vaccins.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes