AccueilÉconomieDigitalCoupures internet Algérie : Voici le montant estimé des pertes financières

Coupures internet Algérie : Voici le montant estimé des pertes financières

Algérie – Afin d’empêcher plus de 637 mille candidats au Baccalauréat de tricher et fuiter les sujets d’examens, les autorités ont décidé de perturber le réseau Internet pour cinq jours successifs causant de lourdes pertes économiques. Voici le montant estimé par des spécialistes.

La tendance de couper l’accès à Internet en Algérie a marqué son retour cette année. En effet, comme chaque année, les autorités ont perturbé le réseau Internet afin de couper l’herbe sous les pieds des candidats du Baccalauréat évitant ainsi la tricherie et la fraude durant ces épreuves décisives. 

Cette solution de couper le réseau Internet dans les quatre coins de l’Algérie a été jugée par des experts en la matière d’« efficace mais radicale ». Cependant, les coupures qui ont eu lieu avaient causé à l’Algérie des pertes financières énormes. Younès Grar, expert reconnu dans le consulting en technologie de l’information et de la communication a estimé ces pertes à 50 milliards de dinars, rapporte le site d’informations Algérie 360 qui cite Liberté Algérie comme source.

Dans le même sillage, l’expert en TIC a tenu à expliquer la façon dans laquelle il a calculé la somme en question. Il a indiqué que 30 millions clients facturent un (1) dollar par jour aux comptes des opérateurs mobiles. Il a poursuivi en soulignant que la coupure a duré cinq (5) jours. Ce sont donc 30 millions de dollars par jour qui seront multipliés par cinq (5). Enfin, l’expert a avancé un montant total de 150 millions de dollars. Et ce, « sans compter les dommages et les intérêts pour les lignes professionnelles », a-t-il précisé.

Selon le site francophone, Younès Grar a souligné qu’il faudra de même prendre en considération les trois (3) millions clients abonnés à l’opérateur public Algérie Télécom. Ainsi que les banques et les entreprises « dont le business dépend totalement de l’Internet », a-t-il ajouté.

Voici les chiffres avancés par d’autres spécialistes du domaine

Pour sa part, Ali Kahlane, senior consultant en transformation et maturation numérique avance, quant à lui, 26 milliards de dinars comme montant des pertes financières causées par les coupures d’Internet. Et ce, en excluant les compagnies aériennes et les agences de voyages. Puisque, ces dernières ont été déjà à l’arrêt en raison de la pandémie.

Toutefois, le même expert souligne que les chiffres susmentionnés restent « approximatifs ». Ils peuvent être « plus importants » parce que « même les entreprises censées avoir des lignes spécialisées » n’ont pas échappées à ces coupures.

De son côté, Youcef Boucherim, un autre expert en TIC a fait savoir que le calcul de ces pertes est simple. Si chaque client dépense 500 DA par semaine, le montant s’élève ainsi à 15 milliards de dinars « sans compter les pertes d’Algérie Télécom », a-t-il estimé. Enfin, les trois (3) experts expriment un seul avis commun. Ce dernier se résume à la nécessité de « chercher des solutions autres que de couper Internet », rapporte la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes