AccueilFootCoupe du monde 2022 : "l’Algérie peut atteindre les quarts de final",...

Coupe du monde 2022 : « l’Algérie peut atteindre les quarts de final », estime Madjer

Foot – L’ancien international algérien et désormais consultant sportif, Rabah Madjer, a récemment été interrogé sur les chances de l’équipe d’Algérie de bien figurer à la Coupe du monde 2022. Nous vous dévoilons, ce 02 août 2021, ses pronostics et ses impressions sur la troupe de Djamel Belmadi. 

Dire que la sélection nationale fait figure d’ogre à l’échelle africaine est une lapalissade, au point qu’un bon nombre de spécialistes de football s’accordent à dire qu’elle a déjà des allures de machine de guerre sur le plan international. Un avis qui semble rejoindre celui de l’artisan de la célèbre talonnade. Rabah Madjer estime que l’équipe d’Algérie a une voie, si ce n’est royale, pour atteindre les phases finales de la Coupe du monde 2022. 

L’ancien manager des combattants du désert s’est manifesté samedi dernier. Il a accordé un entretien exclusif au média El Fajr pour parler de la prochaine CM qui aura lieu au Qatar, mais aussi et surtout du football algérien. « Je vis au Qatar. C’est une preuve que la production est excellente ici. Je suis persuadé que jouer ici sera un bon présage pour les équipes arabes », a-t-il déclaré, en préambule, d’un ton résolument optimiste.

Le champion d’Afrique 90 s’est ensuite montré très élogieux envers les partenaires de Mahrez. Il a sacralisé leurs prouesses sportives en les décrivant comme étant l’un des favoris de cette prestigieuse compétition internationale. « Si l’Égypte et l’Algérie se qualifient, je pense qu’ils ont toutes leurs chances d’arriver en quart de finale ». Il s’agit là de ce qu’a confié Rabah Madjer, avec pas mal de confiance. 

Rabah Madjer déplore l’absence des clubs algériens sur la scène continentale

Après l’ascension fulgurante de l’équipe nationale de football, nombreux sont ceux qui s’attendaient à une véritable renaissance du football au niveau national, comme cela a pu se produire partout dans le monde. Mais, hélas, c’est loin d’être le cas pour le championnat d’Algérie, qui est encore loin de retrouver son niveau.

Ni l’instauration du professionnalisme, ni le succès des Verts n’ont contribué à accélérer la croissance de la Ligue 1 algérienne. Les dernières éditions des tournois africains ont été marquées par l’absence d’un grand nombre de clubs algériens. N’empêche, l’artisan de la victoire de l’Algérie contre l’Allemagne au Mondial 82 reste optimiste quant à l’avenir du championnat d’Algérie.

« Il est vrai que nos formations ont été absentes. Mais la présence de deux équipes en quarts de finale est suffisante. C’est bien là, la preuve de l’avènement prochain des clubs algériens ». C’est ce qu’a déclaré Rabah Madjer en soulignant qu’il était temps pour ces effectifs de rafler les titres africains. L’ancien meneur de jeu du FC Porto a par ailleurs évoqué ses chances manquées de remporter le fameux Ballon d’Or en 1987.

« Ne pas l’obtenir n’était pas injuste. Au contraire, la loi ne le permettait pas. C’est cette même loi européenne qui n’a pas permis à d’autres stars, telles que Maradona et Romario, de le conquérir ». C’est ce qu’a, en somme, expliqué la légende du football algérien, Rabah Madjer

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes