AccueilGuide VoyagesCoronavirus : Le Visa Schengen conditionné à un dépistage négatif ?

Coronavirus : Le Visa Schengen conditionné à un dépistage négatif ?

Algérie – L’état de santé du demandeur du Visa Schengen serait un motif d’acceptation ou de refus d’entrée dans l’espace UE ? Selon les dernières nouvelles; la post-crise sanitaire exigera un test de dépistage négatif au Covid-19 lors du dépôt de la demande du Visa Schengen.

- Advertisement -

Alors que la commission européenne a déjà demandé la prolongation de la fermeture des frontières externes de l’espace Schengen et des États membres associés jusqu’à la mi-mai. Il est donc probable que ces dernières demeurent fermer jusqu’en septembre; selon un avertissement du président français, Emmanuel Macron; cité par le site Schengen Visa Info. Ainsi, les ressortissants non-EEE (Espace Économique Européen), dont l’Algérie; et les titulaires de permis de séjour ne pourront pas se rendre dans ces pays.

Cela va sans dire qu’après l’atténuation de la pandémie du Coronavirus; la réouverture des frontières sera soumise à de nouvelles conditions. La même source a indiqué qu’un responsable de l’UE a précisé qu’au moment où les frontières seront ré-ouvertes; le visa Schengen sera conditionné à un test de dépistage négatif au Covid-19; soulignant que l’espace Schengen demandera des documents supplémentaires; concernant la santé du demandeur après la délivrance du visa.

En effet, un premier test de dépistage au Coronavirus doit être effectué au cours des deux semaines précédent le dépôt du dossier de visa; s’il s’avère négatif le demandeur continue sa procédure; a-t-on appris auprès de la même source. Cependant, le voyageur pourrait être amené à passer un nouveau test avant de se rendre dans l’espace Schengen; afin de s’assurer qu’il n’a pas été contaminé entre-temps.

Le vaccin serait obligatoire pour franchir l’espace Schengen ?

Selon le même fonctionnaire, une fois le vaccin Covid-19 confirmé et disponible pour tous; les demandeurs de visa pourraient également être tenus de se faire vacciner à l’avenir; et devraient présenter un certificat de vaccination en bonne et due forme; en particulier, si le virus reste actif; a-t-il confié.

Néanmoins l’idée d’être obligé de se faire vacciner suscite l’intérêt des opposants à la vaccination car la politique vaccinale est fixée par chaque État membre. Dans ce sens le responsable a rappelé que dans le passé; certains États membres de l’espace Schengen ont imposé des exigences similaires aux pays les plus touchés par la Grippe Porcine et le Virus Ebola.

Rappelons que depuis le début de la pandémie du Coronavirus; la mesure de contrôle de fièvre des voyageurs étrangers était obligatoire à leur descente d’avion dans certains aéroports internationaux, notamment en Algérie; en Europe et en Chine. Notons également, qu’il y a un mois, les frontières de l’espace Schengen ont été fermé par une première décision d’au moins trente jours – trente jours qui seront apparemment prolongés par cinq mois supplémentaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici