AccueilActualitéCoronavirus : les tests antigéniques utilisés en Algérie ne détecteraient pas le...

Coronavirus : les tests antigéniques utilisés en Algérie ne détecteraient pas le variant Omicron

Algérie – Dr Abdelbasset Maout, spécialiste en virologie, estime que les tests antigéniques utilisés ne permettent pas la détection du nouveau variant du Coronavirus, en l’occurrence Omicron.  Nous vous invitons à découvrir l’ensemble de ses déclarations dans ce numéro, du 31 décembre 2021. 

Après une période de stabilité, la Covid-19 reprend de la vigueur un peu partout dans le monde. Les nouveaux cas de contamination au nouveau variant de Coronavirus, en l’occurrence Omicron, sont en effet détectés en Algérie et ailleurs. Cette situation impose donc de nouveaux défis pour tous les gouvernements mondiaux. Cela en matière des utiles technologiques et biologiques qui permet de faire face à cette menace. 

Dans notre pays, un seul laboratoire s’occupe de réaliser les tests pour détecter le type de variant. Il s’agit précisément de l’Institut Pasteur à Alger. Ce dernier a déjà détecté des cas de contamination au variant Omicron du Coronavirus en Algérie. À ce propos, un spécialiste est intervenu, aujourd’hui, sur les ondes de radio Sétif. Effectivement, Dr Abdelbasset Maout a révélé que les tests antigéniques utilisés dans notre pays ne détectent pas le Variant Omicron, relate Ennahar.  

Le Chef du laboratoire de dépistage au CHU de Sétif a expliqué que les tests sont inefficaces. Cela à cause des multiples mutations du virus. Ce dernier mute notamment, selon le spécialiste, au niveau de la protéine Spike (S). Cette dernière permet à la Covid-19 de pénétrer dans les cellules humaines. De ce fait, les résultats des tests antigéniques effectués en Algérie peuvent s’avérer négatifs alors que la personne est atteinte de variant Omicron du Coronavirus.    

Coronavirus en Algérie : L’expert prévoit une large vague de contamination au variant Omicron

Dans le même sillage, Dr Abdelbasset Maout a rassuré quant à l’efficacité du vaccin anti-covid. Selon l’expert, le vaccin utilisé en Algérie est efficace contre toutes les souches du Coronavirus, y compris Omicron. En outre, le spécialiste a considéré que la situation épidémiologique demeure stable dans notre pays pour le moment. Mais il n’a pas écarté une quatrième vague de contamination dans deux à trois mois. 

En effet, Maout a appréhendé une augmentation des cas de contamination et d’hospitalisation. Par ailleurs, l’intervenant a fait savoir que les spécialistes du monde prévoient la fin de la pandémie au terme de l’année 2022. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes