AlgérieSociété

Coronavirus et laïcité : Kamel Daoud suscite la polémique en Algérie

0
Kamel Daoud laicité coronavirus
S'abonner :

Algérie – En trouvant le moyen de relier l’instauration d’un régime laïc avec la mesure préventive de suspendre les prières collectives, notamment à travers la fermeture des mosquées, en raison de la menace du Coronavirus sur la santé publique, Kamel Daoud n’a pas manqué d’irriter bon nombre d’algériens.

Le journaliste, chroniqueur et écrivain algérien, Kamel Daoud, a évoqué la fermeture des mosquées et l’audacieuse suspension de la prière collective et hebdomadaire, du vendredi, ajoutées à cela les images de la Mecque désertée par les fidèles, à cause des mesures préventives imposées par la lutte contre la progression du nouveau Coronavirus, Covid-19, en les qualifiant de prémisses d’un probable avènement de la laïcité dans ce qu’il nomme « les pays du sud confessionnels ».

Le chroniqueur, avant de noter l’attitude humble marquée d’humilité et de petitesse qu’ont pris les religions pratiquées, devant la pandémie, à l’instar de « l’islamisme », qui s’est enfin confronté selon lui à « une souche plus féroce qui ne lui concède aucune immunité au nom de la parenté », s’est posé la question sur une possible instauration de la laïcité que le système juridique n’a pas su concrétiser par un phénomène relevant de la biologie et carrément extérieur à la législation, à savoir le virus en cours de propagation.

C’est de cette manière que l’écrivain controversé, vu la polémique qu’a suscité son écrit sur les réseaux sociaux, est revenu à la charge dans sa sa tribune de l’hebdomadaire français Le Point paru le 18 mars dernier, pour tourmenter une fois de plus une grande partie de l’opinion publique nationale caractérisée par une hypersensibilité vis-à-vis du fait religieux, au sujet duquel les débats susceptibles d’émerger sont codifiés par des paramètres strictes visant principalement le « respect » du sacré, à travers la « non-violation » des notions dogmatiques, qui, en cas de le leur traitement d’autant plus par les médias, doivent l’être avec un maximum de prudence et de précaution, nous dicte une certaine vision de plus au moins théologique.

Des titres de la presse nationale s’enflamment

En guise d’illustration, un article du quotidien arabophone Echorouk, étiqueté comme média conservateur par certains, est allé jusqu’à décrire les propos du chroniqueur du Point, comme intervenus dans le cadre de sa « méthode habituelle de provocation délibérée ». La rédactrice de la publication s’est fortement étonnée qu’au moment même où la pandémie du Coronavirus, plongeait le monde dans les horreurs, causant des ravages économiques et sanitaires à l’échelle planétaire et emportant dans son sillage des milliers de vies humaines, Daoud, quant à lui, a trouvé le temps et la force pour aborder le thème des religions et de la laïcité.

Dans le même enchaînement d’idées, et pour appuyer le caractère « antipathique » des propos tenus par l’auteur de Meursault : Contre-enquête, lauréat du prix Goncourt du premier roman, le média a soulevé l’existence de « nombreux commentaires », qui l’accuse « d’exploiter et de se moquer des malheurs du peuple » pile au moment où l’Humanité tout entière en subissant les affronts dangers épidémiologiques, « cherche son Salut ».

L’article débouche sur la fin en rappelant que « ce n’est pas la première fois que Kamel Daoud se livre à des questions épineuses et à des sujets passionnants », suggérant par là que le journaliste est un grand habitué des sorties polémiques. Tout cela nous incite à nous demander où se situe exactement la limite entre la liberté d’expression et le respect des personnes quant à leurs convictions religieuses et spirituelles. Pour l’instant, du moins dans les pays similaires au nôtre, les frontières semblent floues.

Article recommandé :  Algérie : Kamel Daoud répond aux critiques sur son analyse du Hirak

Algérie : Voici la date de la nuit du doute du Ramadan 2020

Article précédent

Coronavirus : L’Algérie crée une cagnotte pour recevoir les dons des citoyens

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de