France : Voici comment sont enterrés les Algériens morts du Coronavirus

Algérie – Alors que la pandémie du Coronavirus continue de progresser et faire des morts partout dans le monde; des Algériens morts en France des suites de ce virus laisse en suspens de nombreuses questions; et inquiète au plus haut point les familles et les proches des défunts vivant dans en Algérie.

Lors de son passage sur la chaîne arabophone El Bilad TV, Samir Chaâbna, ex-animateur télé et député de la communauté Algérienne de l’étranger; a assuré que les Algériens de la diaspora ayant succombé au Coronavirus à l’étranger, notamment en France qui compte une communauté Algérienne importante, sont enterrés suivant des instructions précises émises par les autorités françaises.

« Chaque pays essaye de gérer au mieux les enterrements », a indiqué le représentants des Algériens à l’étranger. « Lorsqu’il s’agit d’un Algérien; dont des membres de sa famille sont résidents en France, cela est plus rassurant pour ces derniers car il peuvent prendre en charge son enterrement. »; ajoute Chaâbna. Concernant les ressortissants algériens souhaitant être enterré en Algérie; le parlementaire a souligné « qu’il était possible de rapatrier « les restes » du défunt en Algérie après une période de six à douze mois »; après enterrement en France.

Il a fait savoir à ce sujet, que la compagnie nationale Air Algérie avait rapatrié depuis le 19 mars dernier; 333 dépouilles mortelles non pas par le COVID-19 mais plutôt par mort naturelle; et cela depuis les aéroports de Charles de Gaulle à Paris et de Saint Exupéry de Lyon. L’intervenant a précisé que dans le cadre de la prévention collective; « les autorités Algériennes, n’ont pas autorisé, jusqu’à présent, le rapatriement de ces cercueils. »

https://www.facebook.com/elbilad/posts/3464197586974511

Le comité des fatwas fixe les conditions de l’enterrement des morts du Coronavirus en Algérie

En effet, par prévention, des mesures strictes ont été émises à l’égard de l’enterrement des victimes du Coronavirus en Algérie. Cette opération se fait en collaboration entre les établissements hospitalières suivant les instructions du ministère de la Santé tout en respectant la fatwa émise par le comité des fatwas du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

Selon Pr. Rachid Belhadj, chef de service de médecine légale au CHU Mustapha Pacha, les procédures à suivre consistent à sceller les cercueils par le personnel médical. Il n’est autorisé que deux membres de la famille quant à la présence de ces derniers lors des obsèques; a-t-il souligné.

Concernant, le lavage mortuaire du corps, le comité des fatwas assure que le corps sera purifié à la manière islamique et enveloppé dans un linceul; puis placé dans un cercueil fermé et scellé avant son transfert vers le cimetière. De plus, la fatwa exige la récupération de tous les objets que le défunt avait utilisés avant sa mort et de les brûler; stérilisant également tous les endroits où a séjourné le défunt.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes