15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
samedi, 20 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : Bilan 407 morts et 3007 cas confirmés

Coronavirus en Algérie : Bilan 407 morts et 3007 cas confirmés

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le nouveau bilan du Coronavirus fait état de 5 décès supplémentaires, portant le nombre des victimes à 407 décès, tandis que le décompte des contaminations a atteint 3007 cas confirmés.

Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Coronavirus, Djamel Fourar, a annoncé, ce jeudi 23 avril, lors du point de presse, que l’Algérie a enregistré 5 nouveaux décès portant le bilan total de morts causés par le Coronavirus à 407 décès; et 3007 cas positifs soit 97 nouveaux cas enregistrés en l’espace de 24 heures.

Le nombre de patients rétablis a atteint pour sa part un total 1355 cas, avec 151 nouveaux patients rétablis depuis hier. Les patients qui sont sous traitements à la chloroquine, sont de l’ordre de 5235 malades tandis que les cas de contagion au Coronavirus, sont répartis dans 47 Wilayas à travers le territoire national, indiquent les données du ministère de la Santé.

- Publicité -

Le experts mettent en garde contre le “risque d’une 2e vague”

En effet, de nombreux experts sanitaires, de médecins et d’observateurs mettent en garde contre un relâchement et une reprise normale des habitudes de la population; qui respectent de moins en moins les mesures de confinement sanitaire, car rassurés par l’évolution positive du Coronavirus en Algérie et la stabilisation des chiffres.

« Nous avons toujours dit qu’il faut continuer à respecter le confinement et persévérer. Nous n’avons pas vaincu l’épidémie, nous sommes dans une situation où les choses se sont stabilisées mais il faut absolument continuer toutes les mesures qui nous ont permis de fixer l’épidémie. », a mis en garde Dr Bekkat Berkani, président du Conseil de l’ordre des médecins.

De son côté, le ministre de la Santé a affirmé que les mesures de prévention, telles que le port des masques et la distanciation sociale, « demeureront peut-être des mois ou plus, car seulement après un long moment où aucun cas ne sera diagnostiqué, il serait possible de baisser la garde »; rejoignant ainsi  l’avis du directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie, Dr Derrar, qui a également averti contre un éventuel relâchement qui pourrait occasionner « une 2e vague épidémique en Algérie qui sera encore plus importante que la première ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -