AccueilActualitéMaghrebCoronavirus : Comparatif des chiffres entre Algérie, Maroc et Tunisie

Coronavirus : Comparatif des chiffres entre Algérie, Maroc et Tunisie

Maghreb – De jour en jour, le nombre total des cas de contaminations n’arrête pas de croître. Ce sont des chiffres alarmants de Coronavirus pour les trois pays du Maghreb, soit l’Algérie, la Tunisie et le Maroc. On vous présente un comparatif.

Le virulent virus a pris des proportions inattendues ces derniers mois. Le nouveau Coronavirus s’est propagé dans le monde entier, notamment dans les pays du Maghreb, à savoir l’Algérie, la Tunisie et le Maroc. De ce fait, la crise actuelle est devenue l’une des plus sévères qu’a connues l’histoire, au même titre que la peste noire et le choléra.

En effet, la situation sanitaire est loin d’être stable en Algérie. Nous marquons chaque jour un nouveau record de cas positifs au COVID-19. Et hier encore, on n’a pas dérogé à la règle avec 1038 nouveaux cas, soit le plus grand nombre journalier de nouveaux cas depuis l’accalmie.

En définitive, avec ce nouveau record, nous comptons à notre actif un peu plus de 70 000 cas positifs à la Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire, dont 46.326 sont des personnes rétablies et 2206 d’autres décédées. Les perspectives sont donc sombres et la situation sanitaire est inquiétante. Des spécialistes parlent même de fermeture des écoles ou pire d’un probable confinement total.

Jusqu’à ici, l’Algérie se porte mieux que ses voisins

Cependant, la situation en Algérie est moins alarmante que sa voisine de frontière, à savoir la Tunisie. En effet, dernièrement, la Tunisie enregistre une moyenne de 600 cas par jour, un peu moins que nous. Mais ce n’est que la partie apparente de l’iceberg. Car cette dernière a largement dépassé l’Algérie en termes de cas total positifs à la COVID-19 avec plus de 80 000 contaminations, dont 56 748 sont des personnes rétablies, et 2 445 sont des personnes décédées. C’est ce qui équivaut à plus de 10 000 cas supplémentaires en comparaison de l’Algérie.

Le Coronavirus, ravageur tel qu’il est n’a pas épargné le secteur de l’éducation en Tunisie. Le ministère tunisien de l’Éducation a annoncé plus 2000 cas de personnes atteintes du Coronavirus au sein des établissements scolaires, regroupant les professeurs, les élèves et le personnel éducatif, sur la courte période du 15 septembre dernier, jusqu’au 14 novembre de l’année courante. Toutefois, les deux pays n’ont pas pour autant fermer les écoles. Ils ont décidé de maintenir les cours au sein des établissements scolaires. Privilégiant ainsi l’apprentissage des élèves.

Le gouvernement tunisien essaye tant bien que mal d’arranger la situation, sans pour autant toucher à l’éducation. Il a mis en place un système de rotation similaire au nôtre. Il a également décidé de prolonger le couvre-feu nocturne à trois semaines supplémentaires. C’est ce que rapporte le média francophone El Watan.

Le Maroc est hors course avec plus de 300 000 cas déclarés positifs à la Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire

Le royaume chérifien se trouve en première place du podium en comparaison de ses voisins, l’Algérie et la Tunisie. Le nombre total de cas positifs à la Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire ne se compte plus en dizaine de milliers, mais en centaines de milliers. Le Maroc a dépassé aujourd’hui la barre des 300 000 cas atteints du coronavirus depuis le début de la pandémie.

La situation est effectivement très grave, voire hors de contrôle. Car selon des spécialistes cités dans la presse marocaine, les établissements hospitaliers sont saturés et ne peuvent pas subvenir aux besoins de tous les patients. Les experts de la santé favorisent donc un confinement total. Chose qui pourrait impacter la situation économique du pays qui est déjà au plus bas.

D’après ce qu’a indiqué la même source, le gouvernement marocain hésite et il ne s’est pas encore manifesté à ce sujet pour le moment. Pour ce qui est chiffres, il convient de mentionner que le Maroc a enregistré à ce jour un total de 301 604 cas dont 247 594 personnes rétablies et 4923 personnes décédées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes