Coronavirus en Algérie : voici le nombre des Algériens vaccinés

Algérie – Le président de la République a dévoilé le nombre des Algériens qui sont vaccinés à ce jour contre le coronavirus. On vous présente tout, chiffre à l’appui, dans cette édition du 11 octobre 2021.

En effet, lors de sa rencontre avec des représentants de médias nationaux, Abdelmadjid Tebboune s’est prononcé sur le sujet. Il a fait savoir dimanche que l’opération de vaccination anti-Covid-19 a touché 11 millions de citoyens jusqu’à ce jour. C’est donc, pour le moment, le nombre d’Algériens vaccinés contre le coronavirus.

Par contre, le nombre de citoyens ciblés pour atteindre l’immunité collective se situe plus haut. C’est entre 25 et 30 millions d’habitants. Le chef de l’État affirme qu’à Alger, le nombre de la population vaccinée est de 2,5 millions. Concernant la capitale, l’objectif fixé est atteint. Notons que le nombre total des Algérois avoisine les 4,5 millions d’habitants.

Le président de la République déclare que le pays est loin d’atteindre l’immunité collective espérée. C’est à cause du recul de la cadence de l’opération de vaccination. Elle était plutôt satisfaisante au début, fait-il remarquer. Selon les mêmes déclarations, cette régression est due à un facteur en particulier. Il s’agit des rumeurs qui circulent sur l’efficacité et les effets secondaires du vaccin. C’est toujours selon Tebboune. 

Tebboune exclut le recours à l’obligation du vaccin aux citoyens  

Le premier responsable du pays écarte toute éventualité de faire recours à la vaccination obligatoire anti-Covid. Le plus important selon lui, c’est de sensibiliser les citoyens sur l’importance du vaccin. Car il est le seul garant pour riposter contre la pandémie. Le dirigeant souligne que lui-même s’est fait vacciner comme tous citoyens. 

Dans le même contexte, il a rappelé que l’efficacité du vaccin a été prouvé scientifiquement. Et l’Algérie importe et commence à produire les quantités suffisantes afin d’assurer un vaccin pour tout le monde. Par ailleurs, il invite tout un chacun à répondre à l’appel de l’État pour la prise du vaccin anti-coronavirus. L’enjeu concerne la santé publique, insiste l’orateur. Puis, il met en garde contre les effets de la réticence constatée. 

Le chef de l’État n’a pas écarté la possibilité de voir un autre variant du virus apparaître, si on n’arrive pas atteindre l’immunité collective. En outre, il a abordé l’impact de cette attitude sur les mesures déjà prises. On parle notamment de la réouverture de l’espace aérien. Et la libre circulation entre les différentes wilayas du pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes