Coronavirus en Algérie : vers la fermeture des mosquées ?

Algérie – Avec la forte recrudescence des cas du coronavirus, la fermeture de plusieurs espaces, notamment les mosquées, pourrait être envisageable. Ceci, pour éviter les regroupements et contacts physiques de tout genre. Quant aux mosquées, le chef du cabinet du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, s’en est exprimé. Voici ces propos, ce 25 juillet 2021.

En effet, Mohamed Cheikh, le chef du cabinet du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, s’est prononcé hier. C’était au sujet de la fermeture des mosquées en Algérie. Le responsable l’a fait auprès de Ennahar. Il a déclaré que la décision de fermer les mosquées en Algérie à cause du coronavirus était encore prématurée. Par ailleurs, a-t-il ajouté, ce qui est décidé à Tizi Ouzou par les autorités locales ne peut être généralisé au niveau national.

Dans ce sens, le même intervenant a affirmé que le gouvernement a accordé le pouvoir discrétionnaire aux autorités locales. C’est-à-dire que ces dernières ont la faculté de prendre les décisions appropriées en cas de violation du protocole sanitaire. Car chaque autorité au niveau local sait ce qui lui convient le mieux pour limiter la propagation de ce virus.

L’orateur a soulevé un autre point à propos des décisions du ministère concerné sur l’ensemble du pays. Il a expliqué que le ministère pour lequel il travaille est en contact permanent avec le Comité scientifique au regard de la situation des mosquées en Algérie. Par la même occasion, il a noté l’avènement d’importantes décisions aujourd’hui, dimanche 25 juillet 2021.

Ce sera annoncé par la Présidence de la République à l’issue de la réunion du Conseil des ministres. Ce sera au sujet notamment des nouvelles mesures préventives à adopter contre la pandémie du coronavirus. 

Fermeture et confinement de plusieurs villes à Tizi Ouzou et Bejaia

Après plusieurs cas de Covid-19 enregistrés dans la Wilaya de Tizi Ouzou, on a décidé du confinement total des Daïras de Boghni, Bounouh, Mechtras et Assi Youcef par les présidents d’Assemblés populaires communales (APC), et ce, afin de limiter l’aggravation de la situation en cette période de croissance exponentielle du virus de la Covid-19 en Algérie.

C’est pourquoi un collectif d’avocats appelle les citoyens à suspendre les marchés et toute forme de regroupement. En outre, à Béjaïa, le Wali, Ould Saleh Zitouni, a décidé de fermer la mosquée El Nour, dans la commune de Melbou pour une durée de dix (10) jours, et pour cause, le non-respect  du protocole sanitaire, a indiqué la cellule de communication de la wilaya de Bejaia.

On a aussi décrété la fermeture du marché hebdomadaire de l’Edimco, ainsi que la foire commerciale de la ville d’Aokas. Par conséquent, chaque APC dispose du pouvoir de fermeture momentané des mosquées, marchés et autres lieux de rassemblement. Les collectivités locales peuvent agir en conséquence en cas de violation des mesures sanitaires.

Toute transgression de ces nouvelles décisions se verra punie par la loi, avec des sanctions administratives et pénales.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes