AccueilActualitéAlgérieCoronavirus : l'Algérie se dirige vers la fin de la 4e vague,...

Coronavirus : l’Algérie se dirige vers la fin de la 4e vague, selon un spécialiste

Algérie – Les chiffres de la propagation du coronavirus en diminution, le pays serait sur le point de sortir de cette pandémie et d’observer la fin de la quatrième vague selon un spécialiste. Nous vous dévoilerons davantage de détails dans la suite de cet article du lundi 14 février 2022.

En effet, les chiffres du coronavirus enregistrés en Algérie ne se stabilisent pas. Ainsi, tout laisse croire que notre pays connaît une autre vague de contamination à la Covid-19. Avec la propagation du nouveau variant de ce virus, les hôpitaux accueillent de plus en plus de personnes contaminées. Néanmoins, selon un spécialiste en épidémiologie ce serait la fin de la quatrième vague du coronavirus en Algérie, rapporte El Bilad.

Au fait, le professeur Abderrazak Bouamra, spécialiste en médecine préventive à l’hôpital de Tipaza s’est exprimé à ce sujet. Alors qu’il passait à l’antenne de la Radio de Constantine, le chercheur estime que l’Algérie se prépare pour sortir de la quatrième vague de la Covid-19. Cette nouvelle vague dominée par les variants Omicron et Delta. Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

En effet, Omicron, cette nouvelle souche de la Covid-19, a fait escale dans le pays et a représenté 93 % des cas de contamination au coronavirus en Algérie. À l’inverse de Delta, qui n’a, quant à lui touché que 7 % des cas en réanimation. Par ailleurs, Pr Bouamra a annoncé que l’Algérie va se débarrasser de cette pandémie en même temps que l’Omicron se dissipe.

Situation épidémiologique : où en est l’Algérie ?

À travers son passage à la Radio de Constantine, le professeur Abderrazak Bouamra évoque la situation épidémiologique en Algérie. Au fait, notre pays fait face à l’émergence d’un nouveau sous-variant. Celui-ci est appelé BA-1 du variant Omicron. Cette nouvelle souche, selon le même intervenant, s’est propagée rapidement au début de la pandémie. Ensuite, le sous-variant BA-2 d’Omicron est entré en lice.

Au fait, le BA-2 a surclassé le sous-variant qui le précédait, à savoir le BA-1 d’Omicron. Par la même occasion, le médecin spécialiste en épidémiologie et en médecine préventive, a averti les citoyens algériens. Inquiet, il a appelé à la prudence et au bon respect des mesures sanitaires. Et ce, pour faire face au virus de la Covid-19 ainsi qu’à ses variantes. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes