Coronavirus en Algérie : « Il y a un risque d’une 3e vague », selon Berkani

Algérie – Le membre du Conseil scientifique en charge du suivi de l’épidémie de coronavirus en Algérie, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, s’est exprimé dernièrement, en émettant le risque d’une 3e vague de Covid-19 en Algérie.

La situation sanitaire en Algérie est en voie d’amélioration ces derniers jours. Entre le 12 décembre et aujourd’hui, 14 décembre, le bilan des contaminations au coronavirus est nettement plus léger. Le Comité du suivi de l’évolution du Covid-19 a enregistré moins de 500 cas en trois (03) jours consécutifs. Toutefois, selon le Dr Mohamed Bekkat Berkani, l’affaire est loin d’être pliée et il ne faudrait pas crier victoire trop vite, rapporte le site TSA. L’Algérie risque, de son avis, de subir une 3e vague de coronavirus.

Le membre du Conseil scientifique a en effet mis en garde contre une potentielle 3e vague de coronavirus. Elle pourrait frapper l’Algérie de plein fouet, d’après lui. En effet, le docteur a confié que le moindre relâchement, ou négligence de la part des citoyens, nous serait fatal. Et le retour de bâton serait difficile, explique-t-il. Pour cause, suite à la deuxième vague, les hôpitaux se sont retrouvés saturés. Et les places étaient attribuées par ordre de priorité.

Mohamed Bekkat Berkani a ajouté que l’affaire n’est pas à prendre à la légère et qu’il ne fallait pas prendre confiance. Selon lui, tant que le virus serait présent, et ce, peu importe le nombre de nouveaux cas positifs à la COVID-19 par jour, le danger serait toujours là. Le coronavirus saisira la moindre faille au niveau des gestes barrières. Il profitera aussi du non-respect des mesures sanitaires pour se propager et causer des ravages. Il s’agit ici de ce contre quoi prévient alors le membre du Comité scientifique.

Les conseils de Berkani pour éviter la tant redoutée 3e vague

En attendant le vaccin contre la Covid-19, les Algériens devront redoubler les efforts et se montrer très prudents, selon Bekkat Berkani. À l’instar de plusieurs pays dans le monde, une troisième vague de l’épidémie menace de faire son apparition en Algérie, toujours d’après lui. Et c’est d’ailleurs à ce propos que le médecin continue de disserter. Il a donc déclaré que la prudence est la seule manière de se protéger.

Bekkat Berkani invite tous les Algériens à respecter les gestes barrières. Selon lui, si l’Algérie a sortie la tête de l’eau ces dernières semaines avec plus de 1.000 nouveaux cas par jours, cela est indéniablement dû à une prise de conscience citoyenne. Nombreux sont ceux qui ont perdu des personnes chères à leurs yeux, note le spécialiste. C’est une raison de plus pour continuer à appliquer les mesures sanitaires à la lettre, argue-t-il.

Les décisions du gouvernement ont également contribué à cette baisse considérable du nombre de contaminations quotidiennes, souligne Dr Berkani. Le responsable a notamment cité le prolongement du confinement dans certaines wilayas. Il a également ajouté la décision de fermer les commerces dits non-essentiels à partir de 15 h, rapporte la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes