14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mardi, 16 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : vers le retour à l’amende pour non-port du...

Coronavirus en Algérie : vers le retour à l’amende pour non-port du masque

Publié le

- Publicité -

AlgérieUne amende sera de nouveau infligée aux personnes qui ne portent pas de masque contre le coronavirus. Le nombre des cas de personnes atteintes de la Covid-19 a considérablement augmenté ces derniers temps. Une situation qui conduit au retour des mesures barrières strictement obligatoires.

Les cas sont en hausse, une preuve que l’épidémie revient à la charge. Le respect des mesures sanitaires et par conséquent le port du masque redevient obligatoire. Afin de respecter ce protocole sanitaire, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a donné l’ordre à ses éléments d’appliquer l’amende sur le non-port du masque en Algérie qui répand le coronavirus. Plus d’informations sont relatées ci-après, ce 07 juillet 2021. 

En effet, d’après Echorouk, après avoir dépassé le seuil des 490 cas et pour freiner la circulation du virus, hier, la DGSN a rappelé à tous les policiers la nécessité de respecter le protocole sanitaire au sein de leurs rangs. Avant d’exiger le renforcement du contrôle sur les citoyens pour le respect du protocole, à savoir le port du masque.

- Publicité -

Pour cela, une amende sera à payer pour les personnes transgressant la mesure. Les marchés, les plages, les centres commerciaux, les gares de transport de voyageurs ou bien les endroits de loisirs, aucun lieu public n’y échappe. Le masque redevient obligatoire partout. C’est dans le but de se protéger du virus. Et limiter sa propagation.

La sanction pourrait aller jusqu’à un séjour en détention 

Effectivement, une amende de 10.000 DA pour chaque personne enfreignant la mesure est stipulée par le réglementation. Le justiciable doit s’acquitter de ce montant dans un délai n’excédant pas les dix (10) jours, sous peine qu’elle se multiplie par deux (2) avec un séjour en prison ne dépassant pas les trois (3) jours.

La Direction générale de la Sûreté nationale oblige, également, chaque établissement fournissant un service et recevant des citoyens à imposer le port du masque. La DGSN veille à ce que toute personne exerçant une activité commerciale à se conformer à l’obligation de porter le masque de protection. Et de faire respecter les gestes barrières contre le coronavirus et ses variants.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -