Algérie

Coronavirus en Algérie : Quelle évolution après l’Aïd El Adha ?

1
Coronavirus Algérie Aïd Adha
S'abonner :

Algérie – Le nombre de contaminations est en notable baisse. Le ministre de la Santé estime que la situation épidémiologique en Algérie « s’est stabilisée ». Cependant les professionnels de la santé ne partagent pas la même vision des choses.

En marge de sa visite à certains hôpitaux à Alger ce vendredi 31 juillet à l’occasion de Aïd el Adha, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid; a fait savoir que la situation épidémiologique en Algérie « s’est stabilisée », rapporte le quotidien algérien Le soir.

Selon la même source, le premier responsable de la santé en Algérie a assuré par la suite que la situation est « en nette et en constante amélioration » et que « les hôpitaux ont moins de pression vu la disponibilité des lits ». 

Dans ce même contexte, le ministre a tenu bien de valoriser les dispositions mises ainsi que les mesures prises dans le cadre de la prise en charge des personnes atteintes du Coronavirus. 

En effet, les lits des structures hospitalières sont réservés seulement aux cas sévères. Quant au cas positifs mais asymptomatiques, ils sont soumis à un suivi médical en dehors de l’hôpital. Ces mesures, selon le même responsable, ont permis l’ouverture de 3.000 lits supplémentaires depuis le début du juin; pour atteindre pas moins de 13.300 lits maintenant, rapporte le journal francophone. 

Il va falloir attendre que la tendance baissière soit stable pour tirer des conclusions 

Il est vrai que le nombre de contaminations connaît une tendance baissière depuis presque une semaine. Cependant, le corps médical ne partage pas le même avis du ministre; concernant la situation épidémiologique dans le pays, rapporte la même source.

À cet égard, le chef de service des maladies infectieuses de l’établissement hospitalier de Boufarik; Dr. Mohamed Yousfi a indiqué qu’afin de « pouvoir apprécier la situation; il faut avoir un recul d’au moins une semaine pour savoir si la tendance est réellement à la baisse ou pas ».

Pour le docteur Yousfi, il est encore trop tôt de tirer de quelconque conclusion à ce sujet; surtout après la désinvolture observée pendant la fête de Aïd el Adha;  « Il faudra au moins une semaine à dix jours pour connaître le nombre de personnes symptomatiques et connaître l’impact », a-t-il confié au quotidien algérien.

« On est au même taux avec moins de moyens humains puisque nous sommes en train de perdre un par un les infectiologues et les infirmiers », a-t-il déclaré à la source. Il ajoute ensuite ; « On est amputé sans aucun renfort ». 

Article recommandé :  La fermeture des frontières en Algérie a-t-elle protégé le pays de la crise ?

Algérie : Bilan du Coronavirus au 04 août (Morts, contaminés, guéris)

Article précédent

BAC BEM en Algérie : Voici la sanction contre la triche durant les examens

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Il n’y a aucune stabilisation le ministre fait de la santé politicienne.
    Aucune importance à accorder aux chiffres minores certainement pour un faire semblant.
    L’évolution sera très explicite dans moins de dix jours minimal incubateur du virus.
    Rajouté la prochaine ouverture des mosquées et plage et la fonction exponentielle fera le reste
    Ce ministre a tort de rassurer avec 4000 médicaux et soignants contaminés et a tort de minimiser le nombre des décès du corps médical public et privé à la centaine en ce jour.
    Le travail informatif très altéré et mensonger ne cachera pas la triste réalité de la santé publique.
    Rendez vous à Partir du 12/15 août prochain plus que certain les erreurs politiques sanitaires auront un coût élevé en victimes.

Comments are closed.