AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : Psychose et pénurie de masques en pharmacie

Coronavirus en Algérie : Psychose et pénurie de masques en pharmacie

Algérie – À peine 48 heures après l’annonce du premier cas de contamination par le Covid-19, un vent de panique et de psychose règne en Algérie. Première conséquence : les stocks de masques et de gel antiseptique se sont évaporés en quelques heures.

Depuis l’annonce du premier cas de contamination au Coronavirus par le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid dans la soirée du 25 février; un climat de psychose a régné dans les foyers Algériens. Plusieurs sources ont révélé qu’au lendemain de la nouvelle les pharmacies ont été assaillies par les citoyens à la recherche de masques de protection et de gels antiseptiques.

Cette situation a causé la rupture des stocks au niveau de nombreuses pharmacies en l’espace de quelques heures. En effet, l’une des vendeuses d’une pharmacie (située sur les hauteurs de la rue Didouche Mourad) a indiqué avoir ouvert son local vers 7h du matin au lendemain de la déclaration du premier cas de contamination au Coronavirus, alors que 2 heures plus tard, le dernier stock de masque de type chirurgical a été épuisé, rapporte le site d’informations TSA.

« Même des parents sont venus cherché des masque pour leurs enfants sous exigence des enseignants », a confié une vendeuse, citée par la même source qui précise que cette rupture de stocks n’est pas nouvelle. « Depuis l’annonce de l’épidémie dans la ville de Wuhan en Chine, de nombreux ressortissants chinois ont acheté des stocks de masques pour les envoyer à leurs familles », témoigne de son côté le personnel de la pharmacie des Beaux Arts (Telemly – Alger).

Psychose et flambée des prix des masques

Mêmes répliques chez plusieurs pharmacies : « Les ressortissants Chinois étaient les premiers à nous en acheter pour les envoyer à leurs familles », « rupture de stock, plus de gel, ni masque ». Certains pharmaciens ont avoué qu’il était facile de déceler la panique installée en une fraction de seconde sur le visage des clients après avoir hoché la tête et dit « désolé plus de masque ».

« Même les grossistes sont à sec ! », ont avancé d’autres officines. Une autre raison liée probablement à l’absence de ces protections, le don d’aide énorme envoyé par les autorités Algériennes aux Chinois au début de l’épidémie.

Rappelons que pour plus d’efficacité, les masques doivent être changés, toutes les trois à quatre heures. Ainsi, le masque est jetable et peut poser un vrai problème à beaucoup de citoyens si les prix continuent de grimper, car un seul cas a été détecté jusqu’à présent et les prix se sont déjà multipliés par 3 voire 5 dans certaines wilayas, qu’en sera-t-il si la situation venait à s’amplifier ?

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici