Algérie

Coronavirus en Algérie : Les professionnels de la santé tirent la sonnette d’alarme

0
Lyes Merabet SNPSP
S'abonner :

Algérie – La progression sans répit du Covid-19, exige de garantir aux staffs médicaux et paramédicaux, placés en première ligne dans la bataille contre la propagation du virus au potentiel contagieux très marqué, les moyens nécessaires à leur protection.

C’est dans ce sens que s’expriment les professionnels de la santé pour attirer l’attention de l’opinion publique nationale, sur le manque flagrant d’équipements médicaux, leur permettant de se protéger en cours d’exécution des missions à haut risque qu’ils mènent dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions encore plus vitales, et décisives, dans un tel contexte de menace épidémiologique réelle et pressante.

Dans un entretien accordé au site d’information TSA, Lyes Merabet, président du SNPSP, Syndicat national des praticiens de santé publique, a affirmé que les masques FFP2, les blouses aseptisées jetables, les lunettes de protection, et les produits désinfectants, font terriblement défaut, exposant ainsi les personnels hospitaliers, médecins et paramédicaux, aux dangers imminents de la contamination.

Pour précision, la Wilaya de Blida, où il y a même des médecins confinés, car suspectés d’être contaminés, ne déroge pas à la règle. Malgré son triste statut d’épicentre de l’épidémie en Algérie, la région, à l’instar de toutes les autres, est sujette à ces carences matérielles sévères.

Le même orateur poursuit, et relève l’inexistence dans les faits d’un plan ORSEC sanitaire, “engageant les institutions de l’État et tout le gouvernement” dans la lutte contre la propagation du Coronavirus. Les promesses tenues par le ministre de la santé, dans une rencontre du 11 mars, l’ayant réuni aux représentants du SNPSP, quant à la prise en charge des manques entachant le dossier des moyens exposé devant lui ce jour-là, ne se sont toujours pas concrétisées, d’après le responsable de l’organisation syndicale.

Pharmaciens, et médecins libéraux n’échappent pas à la pénurie

Messaoud Belambri, président du Snapo, Syndicat national des pharmaciens d’officine, avec qui s’est entretenu le même média, a souligné l’interruption total de l’approvisionnement « des gants, de bavettes, de gels hydro alcooliques, ou même de l’alcool à l’état brut ». Cela a eu comme conséquence directe, l’enregistrement de trois nouveaux cas à Blida. Deux sont déjà confirmés, il s’agit d’un couple de pharmaciens, tandis que le troisième est en attente de confirmation.

En outre, des produits pharmaceutiques introuvables dans les officines, se trouvent dans des endroits plus insolites les uns que les autres. Selon Belambri au lieu d’accuser les pharmaciens de tous les maux, il vaudrait mieux contrôler le marché informel.

Dr Bekkat Berkani, président du Conseil de l’ordre des médecins, explique que ceux-ci achètent eux-mêmes les équipements les protégeant lors du diagnostic des éventuels nouveaux cas, et appelle à un meilleur encadrement des opérations de distribution des gants, des masques, des gels hydro alcooliques, et d’autres moyens d’hygiène, qui actuellement font l’objet d’une énorme spéculation. Par la même occasion, le praticien libéral, signale avec regret l’abandon complet des cabinets, pourtant très impliqués dans la lutte contre l’épidémie, de la part des autorités.

Rappelons par ailleurs que ces carences, en matière de moyens de protection des professionnels de la santé dans leur travail, viennent s’ajouter à ceux qui touchent au matériel nécessaire à la détection de la contamination et à la lutte contre ses symptômes, comme les Kits et les respirateurs, dont la rareté a déjà poussé les acteurs du secteur algérien de la santé à émettre des messages d’alerte.

Article recommandé :  Coronavirus en Algérie : Baisse des contaminations.. Berkani explique

L’Algérie n’a pas atteint le « degré du danger », selon le ministre de la Santé

Article précédent

Coronavirus en Algérie : 2 pharmaciens contaminés, le syndicat réagit

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.