Coronavirus : L’Algérie pourrait fabriquer le vaccin Russe Spoutnik V

Algérie – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid est revenu ce, 14 janvier, sur plusieurs sujets concernant le tant attendu vaccin contre le Coronavirus, Spoutnik V.  

En effet, le professeur Abderrahmane Benbouzid était convié à se prononcer ce jeudi, 15 janvier, sur les ondes de la chaîne Russia Today. Le ministre de la Santé s’est donc exprimé au sujet du fameux vaccin contre le Coronavirus en Algérie, le Spoutnik V. Le quotidien arabophone Ennahar rapporte l’information. 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’après plusieurs consultations, le pays a finalement opté pour l’antidote russe. Cela, dans l’espoir d’entamer la campagne de vaccination contre le Covid-19. Cependant, aucune date n’a encore été avancée quant à l’arrivée des 500.000 doses.

En effet, ledit nombre s’avère insuffisant pour 43 millions de citoyens. Ce qui laisse la porte ouverte à la possibilité de produire localement le vaccin contre le Coronavirus en Algérie, Spoutnik V en l’occurrence. Une hypothèse qui semble intéresser le ministre de la Santé. « Ce n’est pas impossible, notamment si l’Algérie peut compter sur l’aide russe », a-t-il révélé.

Selon le communicant, si les pouvoirs publics concluent un accord avec le laboratoire de Moscou, le pays fabriquera ses propres doses de l’antidote russe. Pour rappel, l’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev s’était exprimé, en décembre dernier, sur cette éventualité.

Selon ses déclarations, l’État est capable de produire localement le Spoutnik V. Le chargé d’affaires algéro-russes avait même assuré une chose. Il a affirmé, dans ce sens, que la fidèle alliée de l’Algérie (Russie) est favorable à toutes les mesures de soutien à la fabrication de l’un des meilleurs vaccins. Il convient de rappeler que son efficacité frôle les 100%. Elle est estimée à 94,5 %, soit légèrement plus que celui développé par l’américain Pfizer. Ce dernier est agissant à 92%. 

Le premier lot de 500.000 doses du Spoutnik V insuffisant? 

Tout en soulignant que l’Algérie acquerra 500.00 doses du Spoutnik V, Abderrahmane Benbouzid a souligné un point crucial. Il a affirmé que cette quantité reste déficiente. Selon l’intervenant de la chaîne russe, le pays nécessite environ 400 millions de proportions. Cela, afin de pouvoir vacciner 60 à 70 % de la population algérienne.

À cet égard, le ministre a expliqué que nul laboratoire ne peut encore fournir une telle quantité. C’est d’ailleurs ce qui a poussé le Comité scientifique à sélectionner six (06) autres vaccins favorables à notre secteur sanitaire, entre autres les vaccins chinois et anglais. C’est en effet ce qu’a affirmé Benbouzid.   

En outre, le premier responsable du secteur de la Santé a souligné que de plus amples quantités de vaccin arriveront les mois à venir. Soit durant février et mars prochains. En ce qui concerne le début de la campagne de vaccination, l’interviewé n’a révélé aucune date. Tout dépend donc de la réception du premier lot. « L’avion algérien attend à Moscou », a-t-il mis en évidence. 

En conclusion, Abderrahmane Benbouzid a tenu à apaiser l’ensemble des citoyens. Il a déclaré que le taux de contamination n’est pas alarmant. Les chiffres relatifs au Covid-19 sont plutôt stables ces dernières semaines. Le ministre a ajouté que l’Algérie s’efforce d’épargner les algériens une troisième vague du virus virulent. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes