AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : voici le plan pour déjouer la 4e vague

Coronavirus en Algérie : voici le plan pour déjouer la 4e vague

Algérie – Le ministre de la Santé se heurte aux mêmes difficultés durant cette quatrième (4e) vague du coronavirus. La montée en puissance du variant Omicron et sa forte contagiosité conduisent au refus de certains chefs de services des patients et au manque de lits d’hospitalisation. Voici comment s’en sortir, selon le ministre. 

La pression sur les hôpitaux augmente de jour en jour. Il devient indispensable de pouvoir accueillir tous les malades afin de donner un coup de frein à la 4e vague du coronavirus en Algérie, et éviter le scénario de la précédente. Pour se faire, le ministre de la Santé demande à tous les responsables d’établissements de mettre tous les moyens nécessaires pour maximiser la capacité d’accueil des centres de santé et essayer au mieux de faire face à cette déferlante de cas de Covid-19.

Le ministre a donné les mêmes instructions que lors de la première rencontre dédiée à la préparation de l’offensive à l’encontre de la quatrième vague. Il a montré son mécontentement quant à la décision de certains établissements de refuser l’accueil des patients sous prétexte du manque de places. Il a aussi fait savoir que les responsables seront sanctionnés. Pour résumer, le ministre de la Santé demande que des services soient spécialement aménagés pour les malades du Covid-19. Sns pour autant gêner le fonctionnement des autres services. Tels que les urgences. La réanimation. La pédiatrie. Ou encore la chirurgie générale.

Selon Benbouzid, il n’est pas question de refuser un patient, relate Le Soir d’Algérie. En cas de surcharge, les responsables des établissements doivent prendre contacte avec d’autres hôpitaux. Et assurer le transport et la prise en charge du patient. Il demande également à ce que soient libérés de manière progressive des lits non vacants. Et ce, suivant la situation de l’épidémie. Une cellule d’écoute et une équipe de garde devront être rapidement mises en place. Ce sera dans l’optique de répondre aux questions des citoyens à tout moment.

Un réel manque de lits pour les malades ?

Le problème du manque de lits ne devrait concrètement pas se poser, lors de la précédente vague, il a été constaté avec étonnement que dans certains hôpitaux de plusieurs centaines de lits, seulement une dizaine était consacrée au malades du Covid-19, le problème réside donc dans la gestion. Et non dans le manque de moyens, selon les mêmes propos.

Le directeur des structures hospitalières au sein du ministère de la Santé nous informe qu’actuellement 3.600 personnes sont hospitalisées au niveau des services Covid. Alger reste la région la plus touchée avec 600 cas de malades hospitalisés. Le nombre d’hospitalisations a doublé en une semaine passant à 3.000. Et le nombre de malades en services de réanimation est de 38.

Cette quatrième vague pourrait être plus importante que la troisième. C’est ce que craint le Pr Rahal. On pourrait, selon lui, dépasser les 30.000 hospitalisations. Cela en raison de la grande contagiosité du variant Omicron. Beaucoup de pression attend donc les structures hospitalières et les soignants dans leur ensemble. Ils vont encore devoir se surpasser face au coronavirus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes