Coronavirus Algérie : Le personnel soignant fortement contaminé

Algérie – Le personnel soignant très exposé au danger des contaminations au Coronavirus depuis l’arrivée de la pandémie. 

En effet, le personnel soignant est plus exposé aux risques de contaminations au Coronavirus que les corps de métiers en Algérie ne le sont. D’autant plus que le virus contracté à l’intérieur de l’hôpital est plus virulent en raison du contact constant avec les patients.

Ainsi, le Ministère de la santé a enregistré plus de 2300 contaminations du personnel hospitalier ainsi que 44 décès. Ce chiffre  montre avec exactitude le danger auquel sont exposés les médecins; les infirmiers et tout le personnel de l’hôpital, a indiqué le site d’information Algérie Éco.

Le professeur Mohamed Yousfi, chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital de Boufarik; considère l’évolution actuelle du virus comme étant « très préoccupante ». Cette dernière, aurait mené les médecins vers un épuisement total; extrêmement compréhensible vu l’afflux de malades et le stress auxquels ils sont confrontés au quotidien, rapporte le même site. 

Par ailleurs, cette situation devrait sensibiliser encore plus les citoyens; pour qu’ils respectent davantage les gestes barrières et le port du masque obligatoire notamment avec l’arrivée de l’Aïd Al Adha.  

Une loi qui protégerait le personnel soignant en préparation 

Au vu de la complication actuelle du secteur sanitaire; les médecins se retrouvent en ligne de mire face à la pandémie; ce qui les met en totale exposition au virus. Un sacrifice que le président de la République; Abdelmadjid Tebboune compte bien récompenser. 

Ainsi, le chef d’Etat prépare une loi qui pénalise sévèrement toute personne osant agresser le personnel soignant; quelle qu’elle soit, rapporte le site francophone Algérie 360. À ce propos le président déclare : « Gare à celles et ceux qui vont agresser le personnel de la santé de nos hôpitaux. Je ne tolérerai jamais que nos médecins soient victimes de ces agressions ». La loi en question consiste à condamner les agresseurs de médecins de cinq (5) jusqu’à dix ans (10) de prison, rapporte la même source. 

Rappelons par ailleurs l’épisode de la chanteuse de Raï, connu sous le surnom de, Siham Japonia; qui a été condamnée à 18 mois de prison ferme pour avoir insulté un fonctionnaire du secteur hospitalier; ainsi que d’avoir publié des vidéos sans autorisation.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes