Coronavirus en Algérie : « Nous vivons une troisième vague », estime Belhadj

Algérie – Notre pays assiste à une hausse des cas du coronavirus que le professeur Rachid Belhadj assimile à une troisième vague. 

Depuis plus d’un an, la Covid-19 a émergé dans le monde en se propageant rapidement. Notre pays a expérimenté deux vagues. Le professeur Rachid Belhadj est directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha Pacha. Selon lui, l’Algérie vit une troisième vague du coronavirus. 

Le quotidien Echourouk, a rapporté les propos du professeur ce 04 juillet 2021. Le médecin a affirmé, ce dimanche, qu’une troisième vague épidémique est en cours. Il justifie son constat par le nombre des cas notés ces derniers jours. On a enregistré 456 nouveaux cas ainsi que 10 décès, hier samedi. « Une situation pandémique plutôt angoissante ». C’est de la sorte que s’inquiète le professionnel de la santé.

Toujours selon le professeur Belhadj, c’est le même déroulement que celui de la deuxième vague de l’été 2020, qui est en train de se produire. Le pays se trouve confronté à une vague qui touche plus de jeunes que celles d’avant.

Le médecin argumente son point de vue par l’« augmentation de cas au niveau du personnel de santé confirme ses dires »

Effectivement, le nombre de contaminations du personnel ne cesse d’augmenter. Médecins, infirmiers, ambulanciers ou administrateurs, le virus ne ménage personne et touche 7 à 8 professionnels par jour dans le secteur médical. 

Dernièrement, le Pr. Belhadj remarque une croissance de la demande d’oxygène au niveau de son établissement et plus particulièrement en réanimation. Il annonce avoir une réunion, ce jour même, pour demander d’augmenter la capacité des lits d’hospitalisation et ceux de réanimation.

Devant cette situation, l’intervenant invoque l’importance de la vigilance et la nécessité de suivre correctement les mesures de prévention, les règles d’hygiène et la distanciation physique. C’est pour ne pas intensifier la propagation du coronavirus et éviter d’avoir affaire à un risque sanitaire important face à cette pandémie qui risque de durer encore longtemps.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes