Coronavirus en Algérie : Un lot du vaccin AstraZeneca réceptionné

Algérie – Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le pays s’est approprié, aujourd’hui 03 avril 2021, un nouveau lot de doses du vaccin anglo-suédois, AstraZeneca en l’occurrence.

- Advertisement -

Il y a lieu de rappeler que le 30 janvier dernier le gouvernement algérien a commencé à inoculer sa population contre la Covid-19. En deux mois, le pays a reçu de l’étranger, en tout et pour tout, 300.000 doses. Pour renforcer sa politique de lutte contre le coronavirus, l’Algérie a acheminé un nouveau lot de vaccin AstraZeneca. Cette acquisition s’inscrit dans le but de relancer et accélérer la campagne de vaccination. 

Dans l’espoir d’endiguer l’épidémie liée au SARS-CoV-2, l’État mise tout sur l’immunité grégaire. En deux mois, le gouvernement s’est procuré 50.000 unités de l’antidote russe, Spoutnik V. Il a également acquis 50.000 autres quantités d’AstraZeneca. Mais pas seulement ! Cela, puisque la Chine a accordé à l’Algérie, en février dernier, un don de solidarité. 

Ainsi, le pays a bénéficié par surcroît d’un total de 200.000 portions de Sinopharm. Cependant, ces vaccins permettant de prévenir les complications graves de la maladie et les décès sont en quantité déficiente, à proportion de deux doses par personne. Cette méthode d’injection permet d’obtenir une protection maximale de l’infection. 

Afin de remédier à ce déficit d’immunisation, le pays a réceptionné, aujourd’hui samedi, un lot de 360.000 doses de l’antidote AstraZeneca. Cette quantité a été accueillie à l’aéroport de Houari-Boumediène. Elle a été acheminée à bord d’un avion appartenant à la flotte Turkish Airlines. 

Cette large opération s’inscrit dans le cadre du mécanisme «Covax». Un soutien international que l’ONU a instauré dans l’optique d’aider les pays en développement à avoir accès aux vaccins contre le virus à couronne. 

L’Algérie allouera bientôt un autre quota du vaccin russe 

C’est effectivement ce dont a fait part le ministre de la Santé, jeudi dernier. Abderrahmane Benbouzid s’est manifesté lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales. Le responsable a fait savoir que le rythme de la campagne vaccinale s’accélérera dans un proche avenir. Il a stipulé que de nouvelles doses d’antidotes donneront un nouvel élan au plan de vaccination.

Ainsi, le membre du gouvernement a indiqué que le pays s’apprête à recevoir plus de 900 mille unités de Spoutnik V. Il a révélé, dans ce sens, que les centres de vaccination du pays s’armeront d’une quantité de vaccins respectable. Le professeur Benbouzid a affirmé que des dizaines de milliers de doses sont attendues avant la fin du mois d’avril prochain.

« Il reste 920.000 doses à recevoir dans moins d’un mois ». C’est en tout cas ce qu’a exposé le premier responsable du secteur de la santé. Il a traduit le démarrage poussif de la campagne vaccinale par le manque de doses de vaccins. Le ministre a toutefois assuré que le pays s’attèle à élargir la vaccination au grand public. Telle démarche s’impose pour tenter d’enrayer au mieux le sinistre sanitaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes