19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : « j’ai trouvé un remède » déclare Bonatiro...

Coronavirus en Algérie : « j’ai trouvé un remède » déclare Bonatiro (vidéo)

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans une émission diffusée sur le petit écran, Loth Bonatiro revient sur sa fameuse découverte du remède contre le coronavirus et dévoile les raisons de l’échec cuisant de cette mission. 

En effet, le chercheur algérien, Loth Bonatiro en l’occurrence a été l’invité d’« El Djazairia Show ». Il s’agit là, d’une émission qui a été diffusée, le samedi 20 mars 2021, sur la chaîne El Djazairia One. En outre, Bonatiro a profité de son intervention sur le plateau télé pour donner plus de détails concernant le remède contre le coronavirus qu’il a soi-disant conçu avec d’autres chercheurs en Algérie. 

Lire aussi : Algérie : Bonatiro annonce la découverte du remède contre le Coronavirus

Il a alors rappelé que le vaccin était très concluant et a été concocté à l’issue d’une collaboration irako-algérienne. Il ajoute que lui-même et son équipe ont essayé ledit remède. C’était une expérience plutôt réussite selon les dires du même locuteur. 

- Publicité -

Le chercheur s’est apparemment basé sur des analyses sanguines effectuées sur les personnes qui se sont portées volontaires à tester le vaccin. Celles-ci étaient très encourageantes. Il n’y avait donc pas de raisons selon lui d’acheter le remxxxède anti Covid-19 russe, le Spoutnik V. Vous pouvez visionner cette partie de l’émission télévisée dans la vidéo ci-dessous. 

Sujet connexe : Algérie : Voici la vérité sur le remède anti-Coronavirus de Bonatiro

Très confiant, le chercheur algérien ajoute que sa découverte pouvait encaisser des sommes impressionnantes d’argent en la vendant à des pays étrangers. Bonatiro exprime sa frustration par rapport à cet échec. Il déclare à cet égard qu’il n’avait pas été pris assez au sérieux.

- Publicité -

C’est pour cette raison qu’il n’a pas eu le droit à des motivations, mais bien au contraire à des contraintes, profère-t-il encore peiné. Le savant ne baisse d’ailleurs pas les bras pour autant. Il affirme que si l’opportunité se présentait à lui, il n’hésiterait pas à vendre son précieux remède au premier pays qui voudrait acquérir le vaccin. Voici la vidéo qui renvoie à ces propos émis par Bonatiro.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -