AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : Hausse des contaminations.. Les réponses de Berkani

Coronavirus en Algérie : Hausse des contaminations.. Les réponses de Berkani

Algérie – Le pneumologue et membre du Comité scientifique de suivi du Coronavirus en Algérie, Dr Mohamed Bekkat Berkani, pointe du doigt le recul du respect des mesures préventives, contre la Covid-19, dans la hausse du bilan épidémiologique durant les dernières 48 heures. Il aborde également d’autres éléments-clés, comme la véracité des chiffres officiels.

Le nombre des nouvelles contaminations au Coronavirus en Algérie est reparti à la hausse lors des deux derniers jours. L’agent infectieux responsable de la pneumonie virale baptisée Covid-19 a réussi à pénétrer l’organisme de 153 Algériens selon le décompte d’avant-hier 12 octobre. Le lendemain, soit le 13 octobre, c’est-à-dire hier mardi, le Comité scientifique a fait état de 174 nouvelles infections au virus.

Dans un entretien au site d’information Tout sur l’Algérie – TSA, mis en ligne ce 14 octobre 2020, Dr Bekkat Berkani incombe la responsabilité d’une telle hausse, qui a mis fin à une série de baisses de plusieurs semaines, à l’insouciance. Celle-ci est réapparue chez une large partie de la population, explique-t-il. Elle concerne les gestes barrières qui, selon lui, ne sont plus vraiment pris au sérieux. Cependant, Bekkat Berkani se garde bien de dramatiser.

Deux jours ne sont pas suffisants pour poser le constat d’un processus haussier, juge-t-il. C’est encore prématuré de proclamer quoique ce soit, peut-on déduire alors. L’orateur révèle même que cette fluctuation était prévisible. Pour l’heure, il n’y a pas de quoi s’affoler si l’on se fie au médecin. Toutefois, le fait de persister dans le non-respect du port du masque et autres gestes de prévention, la hausse s’installera dans le temps.

Les chiffres du bilan quotidien sont-ils conformes à la réalité ? Voici ce que dit Bekkat Berkani 

C’est là, d’après lui, que les véritables ennuis débuteront. Il faut, par conséquent, garder l’œil vigilant, notamment dans les espaces d’accès public et ceux clos. C’est sur quoi insiste le membre du Comité scientifique chargé du suivi de la Covid-19. Cela pour contourner la hausse des contaminations au Coronavirus en Algérie. Et pour quoi pas, la stopper carrément.

Par la suite, le spécialiste répond à une question du média en ligne. L’interrogation porte sur la véracité des chiffres communiqués. Il explique à ce niveau que les difficultés de dépistage au test PCR continuent d’exister. De plus, un aspect propre au virus passe au travers de la détection optimale. Il s’agit des contaminés asymptomatiques difficiles à suspecter. Les structures sanitaires ne prennent que les cas démontrés.

Ces derniers, qui sont asymptomatiques, ont de la toux. Par le moyen de celle-ci, ils favorisent la propagation des charges virales par gouttelettes. De surcroît, Dr Berkani préconise le vaccin antigrippal dès son arrivée dans les pharmacies. Cela permettra aux citoyens de couper court à toute confusion avec la Covid-19 dont les symptômes sont identiques à la grippe. Le vaccin anti-Coronavirus, quant à lui, devrait attendre le premier trimestre 2021. C’est selon Bekkat Berkani qui cite les prévisions de l’OMS à ce titre. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes