Algérie

Coronavirus en Algérie : Voici les effets secondaires de la Chloroquine

0
chloroquine algérie
S'abonner :

Algérie – Alors que les Algériens ont pris d’assaut les pharmacies à la recherche de la Chloroquine, qualifiée comme traitement « espoir » contre le Coronavirus, les professionnels de la santé sont montés au créneau pour mettre en garde contre l’usage aléatoire du traitement, notamment en raison de ses effets secondaires néfastes sur la santé.

Le protocole thérapeutique du nouveau Coronavirus, Covid-19, annoncé lundi soir par le ministre de  la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et qui est composé de la chloroquine, employé pour traiter le Paludisme (Malaria) et d’un certain nombre d’antibiotiques, est destiné à l’unique usage dans les milieux hospitaliers par des spécialistes qualifiés.

De ce fait, une multitude de praticiens du secteur sanitaire algérien ont mis en garde contre son acquisition et son utilisation dans la sphère privée par les patients eux-même, sans assistance médicale habilité, rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus COVID-19, a assuré à notre source, que des informations faisant état de citoyens qui cherchent à se procurer le traitement au niveau des officines par initiative purement personnelle, donc sans qu’ils soient menés d’aucun avis médical lui sont parvenues. 

Le docteur, qui est aussi président du Conseil national de l’Ordre des médecins, recommande par conséquent aux pharmaciens de ne jamais dispenser ce traitement aux demandeurs sous n’importe quel prétexte, si une ordonnance délivrée par un médecin qualifié et spécialisé fait défaut.

Le président du Syndicat national des praticiens de la Santé publique (SNPSP), Lyes Merabet, a développé dans le même sens en appuyant es propos de Berkani, en déclarant à au même média que la chloroquine, sous ses différentes dénominations commerciales, n’est utilisée qu’avec une ordonnance un suivi médical et une surveillance biologique

De telles précautions sont motivées par la dangerosité potentielle des effets secondaires de ce médicament. Par la même occasion, Merabet a appelé les citoyens à s’abstenir de l’obtention du médicament dans les pharmacies, et ce « quels que soient les symptômes » apparus.

Des effets secondaires sur le cœur, les poumons et le foie

De simples antipyrétiques, une alimentation saine, un repos complet et une absorption d’eau en grande quantité, suffisent à traiter les symptômes de la plupart des patients contaminé. Les quelques cas complexes restants, le protocole thérapeutique, à base de chloroquine et une gamme d’antibiotiques, parmi lesquels l’azithromycine, peut dans cette situation avoir lieu sous la supervision d’une équipe médicale et ne perdant pas des yeux que le traitement est toujours à la phase expérimentale, indique le syndicaliste.

Si le médicament interagit avec d’autres substances médicamenteux, le résultat est désastreux, précise-t-il après avoir signalé que ses effets secondaires ajoutés à ceux de l’azithromycine, sont susceptibles de représenter un danger pour le cœur, les poumons et le foie. A noter qu’il est question d’organes vitaux dont dépend intimement notre organisme. Le citoyen est ainsi prié par le praticien, de ne pas user de moyens de contournement pour acquérir le traitement en vue d’un emploi personnel.

Rappelons par ailleurs que Mohamed Bekkat Berkani a annoncé, en tant que membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus, COVID-19, dans une déclaration à la chaîne 1 de la Radio nationale que le ministère de la Santé a commencé à tester le médicament au niveau de l’hôpital El Kettar sur une catégorie de cas gravement infectés.

Article recommandé :  Algérie : Le ministre de la Santé annonce un traitement contre le Coronavirus

Coronavirus : Le milliardaire Chinois Jack Ma promet d’aider l’Algérie

Article précédent

Les Algériens retirent 80 milliards en 5 jours à cause du Coronavirus !

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de