AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : « Durcir le confinement », un expert favorable

Coronavirus en Algérie : « Durcir le confinement », un expert favorable

Algérie – Un expert en la matière, Pr Kamel Senhadji en l’occurrence, aborde la situation sanitaire et fait part de son avis concernant le renforcement des mesures de confinement face au coronavirus.

En effet, Pr Senhadji, président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) s’est entretenu en tant qu’expert dans le domaine avec le média francophone en ligne TSA, le dimanche 9 mai au sujet du coronavirus en Algérie et évoque les mesures de confinement. Il n’a pas manqué d’exprimer son avis favorable pour le durcissement de celles-ci en lutte contre l’épidémie. 

Ainsi, Kamel Senhadji dit observer un relâchement dans le comportement de la population face au virus ainsi qu’une recrudescence des contaminations. C’est donc face à la propagation des cas de Covid-19 relevée par le spécialiste lors de l’interview qu’il a opté pour le durcissement des mesures préventives. Il s’agit alors de celles mises en place afin de stopper la chaîne de transmission du virus.  

Le professeur met en garde contre le non-respect des mesures préventives contre la Covid-19. En particulier, le port du masque recommandé par les autorités compétentes. Il appelle à un respect strict des gestes barrières et la distanciation sociale. Un rebond rapide de la pandémie est à craindre, selon l’orateur. « Il est donc normal de procéder à des rappels à l’ordre », souligne-t-il.

Senhadji est pour un durcissement du dispositif préventif

L’intervenant s’est exprimé à propos de la situation sanitaire en Algérie qu’il a qualifié de « préoccupante ». D’après lui, il y a urgence face aux nouveaux variants, britannique, nigérian ainsi que indien. Attendre que la situation se dégrade pour prendre de nouvelles mesures, pourrait ne pas suffire à freiner la propagation. C’est ici ce que note le spécialiste. 

Selon Pr Senhadji, la solution consiste à sensibiliser les citoyens sur la situation à laquelle nous sommes confrontés. Il s’est par la suite adressé aux autorités. Le locuteur les a invitées à instaurer un cadre préventif plus strict. Il plaide pour des mesures dissuasives pour ceux qui ne le suivent pas. Ça concerne la santé de tous, a-t-il argué.   

Dans un même registre, Senhadji a tout spécialement insisté lors de l’entrevue sur la vaccination massive. D’après lui, cette stratégie serait une bonne alternative. Elle aiderait à l’immunité collective (pas encore atteinte), a-t-il expliqué. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes