Économie

Coronavirus Algérie : La DGI explique les aides aux entreprises

1
Coronavirus Algérie DGI aides
S'abonner :

Algérie – La direction générale des impôts (DGI) s’exprime sur les différentes aides qui seront octroyées aux entreprises touchées par la crise causée par le Coronavirus. 

La crise sanitaire actuelle a marqué le secteur économique. C’est pourquoi la DGI s’est donnée pour mission d’attribuer des aides aux entreprises en difficulté afin de réduire les risques de faillite à cause de la crise causée par le Coronavirus en Algérie.

Pour ce faire, les opérateurs économiques, les contribuables, et les entreprises en difficulté ne subiront désormais aucune sanction par les autorités publiques. Ainsi, en cas de retard dans les paiements; les majorations, pénalités et autres taxes sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, indique le site spécialisé Algérie Eco. 

Pour bénéficier de ces avantages, les entreprises en difficulté devront se mettre en contact avec la direction des redressements des impôts; à travers une lettre de remise gracieuse; où ils mettront en exergue les pénalités qu’ils cherchent à annuler, précise la même source. 

Par ailleurs, cette nouvelle démarche concerne les déclarations mensuelles d’une période bien précise; précisément celle du mois de Février 2020 et des mois qui suivent; celles du premier et du deuxième trimestre de la même année aussi. De plus, les déclarations annuelles de résultats ou de revenus de l’année 2019 sont également concernées. Les charges financières ainsi que les obligations fiscales et parafiscales seront désormais gelées; depuis les instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune à ce propos.

Les chauffeurs de taxis, les artisans et les coiffeurs bénéficient d’une aide de trente mille (30.000) dinars 

La crise économique résultant des préjudices du Coronavirus; a figé certains emplois plus que d’autres; surtout pendant la période de confinement où la fermeture et l’arrêt de certaines activités étaient primordiales pour éviter la propagation de la pandémie.

Pour remédier aux pertes des employés restés longtemps au chômage; les autorités locales ont dû organiser une réunion du Conseil des ministres, dirigée le 26 juillet 2020 par Abdelmadjid Tebboune. Où il a été décidé qu’une aide financière de trente mille 30.000 dinars sera octroyée aux petits métiers à l’instar des coiffeurs, artisans et chauffeurs de taxis. Ces derniers ont été profondément touchés par la crise. 

Pour rappel, le secteur touristique tel que les agences de voyages est également à l’arrêt depuis la fermeture des frontières; les employés de plus de 3500 agences sont au chômage et espèrent une éventuelle indemnisation ou aide financière de la part de l’Etat.

Visa pour la Belgique pour Algériens : TLS Contact apporte des précisions

Article précédent

Produits interdits à l’exportation en Algérie : Des exportateurs s’expriment

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Décidément cette pandémie à des effets pervers qui n’ont pas été mesurés par les pouvoirs publics en temps opportun. L’Italie à été un exemple flagrant , en Février, d’une crise profonde dont les échos arrivaient jusqu’a chez nous. Au lieu d’anticiper , en Février, la fermeture des frontières , les pouvoirs publics ont laissé grand-ouverte la porte au virus . Ce n’est qu’après des cas enregistrés que la réaction tardive est venue. Le 23 Mars , c’était déjà trop tard, pour annihiler les effets dévastateurs de ce covid19. Aujourd’hui , on courre derrière ce phénomène qui a pris énormément d’avance.… Lire la suite »

Last edited 11 jours il y a by Mellah hocine