AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : "Le confinement total est exclu", rassure Mahyaoui

Coronavirus en Algérie : « Le confinement total est exclu », rassure Mahyaoui

Algérie – Interrogé sur un éventuel confinement total en réaction à la montée du bilan épidémique du coronavirus, le professeur Ryad Mahyaoui écarte cette possibilité. 

Présent lors d’une émission à la Radio nationale Chaine 1, ce mercredi 28 avril, Ryad Mahyaoui membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution du coronavirus en Algérie, exclut l’option d’un retour à un confinement total dans le pays, rapporte le site spécialisé Algérie Eco. Le spécialiste estime que la situation actuelle n’a pas encore atteint le stade de la « catastrophe » pour penser à cette éventualité.

À propos de la situation inquiétante en Algérie, l’orateur alerte à cet effet les citoyens. Il les met en garde contre l’augmentation des cas de contaminations au coronavirus et ses variants ces derniers jours. Du même avis, « on fonce tout droit vers une troisième vague, si ça continue comme ça. Celle-ci pourrait faire son apparition plutôt que prévue, si le nombre de contaminations continuait d’accroître ».

C’est donc ce dont assure l’invité de la station radio. Plus loin, Pr Mahyaoui a évoqué un certain changement dans le comportement citoyen face au coronavirus ces dernières semaines. Selon lui, certains n’ont pas l’air de réaliser l’étendue de la catastrophe qui nous attends face à une troisième vague

Pr Mahyaoui lance un appel aux Algériens

Le spécialiste a appelé les Algériens à se mobiliser. Il les exhorte de le faire pour arrêter la progression de l’épidémie. C’est indispensable, d’après lui, afin d’éviter autant que possible la troisième vague. Alors, il est primordial, plaide-t-il, de faire preuve de plus de vigilance. Il est de mise d’adopter une attitude plus prudente pour ne pas mettre en péril la santé publique.

« Les mesures préventives sont de plus en plus nécessaires à observer », a-t-il insisté. C’est dans l’optique de stopper la transmission du virus. Puis, le professeur a également dévoilé le nombre de cas infectés par les deux variants, britannique et nigérian. 400 cas ont été détectés, alerte-t-il. Ils sont enregistrés dans vingt (20) wilayas jusqu’à présent.

Riad Mahyaoui, qui exclue la mesure du confinement intégral, a ajouté aussi que les nouvelles souches ne touchent pas seulement les personnes âgées, mais elles s’attaquent aux plus jeunes désormais. On parle des individus dans la quarantaine ou moins ainsi que les enfants âgés de 13 à 14 ans. De quoi commencer sérieusement à s’inquiéter ! 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes