Actualité

Coronavirus Algérie : Le bilan s’alourdit ce 31 juillet (563 cas)

1
Coronavirus Algérie 31 juillet
S'abonner :

Algérie –  Le bilan du Coronavirus s’alourdit ce 31 juillet. Les autorités ont comptabilisé 563 nouveaux cas de contaminations et 10 décès au Covid-19.

En effet, le bilan des contaminations et des morts dus au Coronavirus en baisse ce 31 juillet en Algérie, après deux jours de montées fulgurantes. Les autorités de suivi de la pandémie ont décompté une baisse de nouveaux cas ces dernières 24 heures de pas moins de 563 cas  (contre 614 la veille) et dix (10) personnes ont succombé (contre 11 la veille), annonce le porte-parole du Comité scientifique, Dr Djamel Fourar.

Ainsi, l’Algérie comptabilise aujourd’hui, pas moins de 30.394, depuis l’enregistrement du premier cas le mois de mars dernier. Quant au nombre de décès, 1.210 personnes sont décédées depuis le début de la crise sanitaire.

Enfin, le décompte fait état de 65 patients placés en soins intensifs. De plus, 455 sujets infectés au Coronavirus ont été hospitalisés au courant de ces 24 dernières heures; ajoute la même source.

Les fêtes de mariages seraient responsables de 25% de la hausse du Coronavirus 

En effet, selon le professeur et le membre du comité scientifique Riad Mahyaoui, le quart des nouveaux cas est dû aux célébrations du mariages. Ces derniers, créent des regroupements de familles et proches, ce qui facilite la circulation du virus.  

Ces spécialistes appellent les citoyens de faire preuve de civisme et respecter méticuleusement les mesures de sécurité; en particulier le port du masque et la distanciation physique.

 

Article recommandé :  Algérie : 2 personnes suspectées de Coronavirus fuient l'hôpital

Crise de liquidité en Algérie poste : Le ministre des Finances rassure

Article précédent

Algérie : Aides bancaires et fiscales pour les entreprises ANSEJ

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Non, les spécialistes ne peuvent avoir raison d’État sur la population , ils peuvent conseiller ou orienter les pouvoirs publics sur des phénomènes de sociétés, mais ne se substituent pas à l’État. Les pouvoirs publics ont ce droit d’intervention sur tous les écarts enregistrés ça et là. Pourtant les mariages ont été interdits par note ministérielle aux différents représentants de l’État , les forces de l’ordre ont ce droit d’intervention afin d’éviter tous ces attroupements. Sans la présence des pouvoirs publics , la population penetre dans une anarchie indescriptible .