Bilan Coronavirus Algérie : Hausse des contaminations ce 20 août

Algérie – Le bilan des contaminations au Coronavirus enregistré ces dernières 24 heures a observé une fine hausse en ce 20 août. Le Comité du suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19 a recensé pas moins de 411 nouvelles contaminations et 11 décès.

En effet, le bilan des contaminations au Coronavirus en Algérie, a enregistré en ce 20 août une légère hausse des contaminations et des décès. Ainsi, les autorités responsables du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans le pays, ont décompté pas moins de 411 cas de contaminations au Covid-19 et 11 décès; selon ce qu’a annoncé le porte-parole de la Commission Scientifique, Dr Djamel Fourar.

Cela dit, au total depuis l’apparition du premier cas de contagion au Covid-19 en février dernier; l’Algérie comptabilise 40.258 cas contaminés au Coronavirus et 1411 décès. 

Vaccin anti-Coronavirus en Algérie : Le point sur la situation 

Alors que la troisième phase (03e) de déconfinement a pris effet le 15 août dernier; notamment avec l’ouverture des mosquées, plages, restaurants et cafétèrias; le docteur Mohamed Bekkat Berkani a reconnu que le virus continue de circuler et qu’il n’est pas prêt de disparaître; « c’est pourquoi les Algériens doivent apprendre à vivre avec et reprendre leur vie d’avant le Covid-19 »; a-t-il confié.

De son côté, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie, docteur Fawzi Derrar, a expliqué le 13 août dernier lors d’une entrevue accordée au quotidien Algérien, El Watan; que le vaccin anti-Coronavirus ne sera disponible en Algérie que vers la fin de l’année 2020. Au passage, il a rassuré la population en indiquant que ces derniers jours; une baisse dans l’évolution du nombre des cas de la Covid-19; ainsi que dans le taux d’occupation des lits aux urgences et en réanimation a été enregistré.

Pour sa part, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a fait savoir que la disposition du vaccin contre le Coronavirus, ne sera possible qu’à partir du mois d’octobre 2020; car « l’Algérie attend de voir les résultats de la commercialisation du vaccin; ainsi que son effet sur la population, avant de juger son efficacité »; a-t-il affirmé.

 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes