Coronavirus en Algérie : l’arrivée du variant Mu n’est pas exclue par un spécialiste

Algérie – Après le variant Delta du coronavirus, voici un nouveau, celui appelé le Mu, qui fera probablement son apparition dans notre pays. On vous relate les propos du professeur Mustapha Khiati à cet égard. 

Retournons à la source de ce nouveau variant du coronavirus. C’est en effet en provenance de Colombie que cette nouvelle souche mutée s’est répandue à travers les pays d’Amérique du Sud. En circulation depuis janvier, ce variant connu sous la nomenclature B.1.621 est surveillé par l’OMS. C’est ce qu’a annoncé l’organisation jeudi. Ainsi, le variant du coronavirus Mu n’est pas écarté pour l’Algérie. On vous expose ce que dit Pr Khiati à ce sujet, ce 05 septembre 2021.

Pour en dire plus, le Pr. Mustapha Khiati, président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), explique que la venue du variant Mu en Algérie est très possible. Puisqu’il affirme qu’il s’est déjà déplacé d’Amérique du Sud jusqu’en Europe. Donc, le Mu peut continuer sa traversée jusqu’à arriver en Algérie, rapporte La Patrie News à partir des propos de l’expert. 

Qu’en est-il de la progression du variant Mu ? À cet effet, le spécialiste soutient que par rapport au variant Delta qui se répondait très rapidement, la vitesse de propagation du Mu est beaucoup moins importante, a-t-il précisé. On se demande alors s’il y aura un potentiel pic tenant compte de cette nouvelle apparition. 

Est-ce que le variant Mu résiste aux vaccins administrés en Algérie ?  

En prenant en compte les vaccins disponibles en Algérie à l’instar du Sinovac ou Johnson&Johnson, le président de la FOREM indique que plusieurs études sont nécessaires pour s’assurer de l’efficacité de ces vaccins contre le variant Mu. Telle chose donnera plus de données pour le comprendre, explique-t-il. 

De plus, les vaccins qui sont administrés aujourd’hui partagent le même rôle, dit l’expert. Par conséquent, la principale utilité du vaccin est d’atténuer les symptômes des patients très atteints par la Covid-19 pour ainsi sauver plus de vies, poursuit-il. D’ailleurs, le Pr. Khiati ajoute que les pays qui disposent d’un taux de vaccination de 90 % ont noté une baisse significative quant à la contamination de leurs citoyens. 

Pour finir, une quatrième vague est très probable dans notre pays, d’après le professeur. Effectivement, dès l’apparition d’un nouveau variant en Algérie, un nouveau pic est atteint, a-t-il met en relief. Dans ce cas, le variant Mu peut également être la cause d’une nouvelle vague. Toutefois, la force et la vitesse de propagation du virus changeront clairement la donne. C’est ainsi qu’il conclut son intervention. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes