21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileConstruction de voitures en Algérie : Tebboune apporte des précisions

Construction de voitures en Algérie : Tebboune apporte des précisions

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, se prononce au sujet de la construction de voitures en Algérie et apporte plus de précisions sur le dossier.

En effet, le Chef d’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, a divulgué des détails que de nombreux citoyens attendent depuis plusieurs mois. Après la mauvaise expérience qu’a traversé l’Algérie avec les entreprises de gonflage de pneus, le Président a indiqué que le pays va bientôt procéder à une vraie activité de construction de voitures, rapporte le quotidien Ennahar, ce dimanche 04 avril 2021.

Dans le détail, c’est lors d’un entretien avec les médias algériens que le même responsable a déclaré que le dossier de production automobile sera clôturé. Et ce, d’ici la fin de ce premier semestre. Il a notamment précisé que l’Algérie s’oriente vers une réelle activité de construction automobile. Cette dernière rassemble la conception, la fabrication et la commercialisation de véhicules.

- Publicité -

Toutefois, au sujet du fâcheux épisode de montage de voitures par lequel est passé notre pays; Tebboune a estimé que cette solution n’a donné aucun résultat. Bien au contraire, le projet a dû coûter à l’Algérie près de trois (03) milliards de dollars. Cela, à cause d’un homme d’affaires qui faisait du gonflage de pneus, a-t-il ajouté.

« Une véritable construction automobile en Algérie va créer des postes d’emploi »

En effet, au cours du même rendez-vous avec la presse algérienne, le président de la République a révélé que ce secteur d’activité va rapporter gros à l’Algérie. Notamment, qu’ « une véritable construction automobile en Algérie va créer des dizaines de milliers de postes d’emploi ».

Il est à noter que cette branche économique est liée directement et indirectement à plusieurs autres secteurs. L’activité de manutention, celle de fabrication et de commercialisation de pièces de rechange sera la plus touchée. La relance de la construction de voitures 100 % algériennes engendra inévitablement l’épanouissement de ce secteur économique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -