Construction d’une voiture 100 % algérienne en 2022 : le ministre de l’Industrie optimiste 

Automobile – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar s’est montré optimiste quant à l’éventualité de la construction d’une voiture 100 % algérienne l’année prochaine. Dzair Daily vous en dit plus, juste ci-dessous.

En effet, le premier responsable du secteur industriel s’est manifesté hier. Cela, lors de l’ouverture de la journée d’étude organisée par IANOR, à l’occasion de la journée nationale de la normalisation. Dans son discours, Ahmed Zeghdar a évoqué le sujet de la fabrication locale des véhicules. Le responsable a affiché son optimisme concernant la construction d’une voiture 100 % algérienne. Cela au cours de l’année prochaine.

Il s’agit de toute façon de ce que rapporte le média spécialisé Sayarat Live. Et que nous relayons pour vous ce mardi 21 décembre 2021. Effectivement, dans sa déclaration faite à la presse, le ministre prévoit une issue positive concernant la production automobile en Algérie. Il a indiqué que son département se penche vers une véritable industrie automobile. Et ce, afin de s’affranchir des importations.

Selon les déclarations du conférencier, le rêve d’une industrie automobile algérienne pourrait se concrétiser durant le premier ou le deuxième trimestre de l’année prochaine. Il est question de toute manière de ce que mentionne le média arabophone susvisé. Par la même intervention, le responsable a précisé d’autres points.

Algérie : vers l’enrichissement du parc automobile national

Ahmed Zeghdar a fait savoir que les modalités de l’importation et la production de véhicules 100 % DZ, ne sont pas encore établies. Cependant, une commission se charge de la mise en place d’une stratégie claire. Cela afin d’établir un cahier de charges répondant aux instructions du président de la République.

Dans le même sillage, le même ministre a mis en exergue l’importance d’enrichir le marché national. Et ce, afin de combler le déficit du parc automobile dont souffrent des tutelles. Notamment le département ministériel des Transports. Pour ce faire, Ahmed Zeghdar a insisté sur la nécessité d’éviter toute précipitation. Ainsi que les décisions aléatoires. C’est toujours selon les informations relayées par le site Web susmentionné au sujet de l’industrie automobile algérienne.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes