AccueilÉconomieAutomobileConstruction automobile Algérie : 3 dossiers déposés

Construction automobile Algérie : 3 dossiers déposés

Automobile – Le DG (directeur général) du développement industriel au ministère de l’Industrie et des Mines (MIM) vient de livrer plusieurs nouvelles précisions au sujet des dossiers déposés pour des projets de construction d’engins à quatre roues en Algérie. Nous les reprenons pour vous dans les lignes qui suivent. 

Le secteur lié aux véhicules a longtemps été en proie à un scénario de récession qu’est venue amplifier la pandémie liée au Covid-19. Mais aujourd’hui, il peut rêver d’une transition positive. Misant sur le développement d’une industrie automobile solide en Algérie, le gouvernement se démène à activer tous les leviers dont il dispose permettant d’accélérer l’ensemble des dossiers liés à la construction locale de voitures. 

Les choses semblent d’ailleurs avancer doucement mais sûrement à la suite du lancement de l’opération de réception en ligne des demandes d’agrément pour l’activité de fabrication de voitures. C’est en effet ce qu’a déclaré le chargé du développement industriel auprès du département de Zeghdar. Ahmed Ziad-Salem s’est ainsi manifesté, ce lundi 5 décembre 2022, sur les ondes de la radio chaîne 2. 

Le quotidien généraliste arabophone Ennahar a relayé ses déclarations. Dans le détail et contrairement à ce qui est indiqué dernièrement, parmi les dossiers déposés via la plateforme numérique du MIM, seuls 3 concernent les opérateurs économiques désireux d’exercer dans le domaine de la construction automobile. Il s’agit là de ce qu’a en outre tenu à préciser le susdit responsable. 

Importation de voitures neuves en Algérie : plus de 100 demandes en ligne enregistrées 

Selon Ahmed Ziad-Salem, l’espace dédié aux concessionnaires connaît un flux massif de personnes intéressées depuis son ouverture. La plateforme recense alors actuellement 152 inscriptions, a-t-il encore précisé. Le même intervenant a par ailleurs fait état de 21 demandes d’agrément pour l’importation de véhicules enregistrées.

C’est toujours selon ce que mentionne la source médiatique précitée. Le membre du ministère de l’Industrie et des Mines (MIM) a évoqué notamment le projet de fabrication locale des modèles de la marque italienne Fiat. « Il faut savoir que les négociations sont d’ores et déjà entrées dans leur phase finale. Celle liée à l’aspect technique », a magnifié le DG.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes