« Des constructeurs automobiles italiens en Algérie » : ce qu’il faut savoir

Automobile – Le premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane a invité les constructeurs automobiles italiens à venir investir en Algérie. Retrouvez dans cette édition du 20 juillet 2022 de plus amples détails.

En effet, les constructeurs automobiles italiens sont invités à venir investir en Algérie. C’est en tout cas ce que l’on retient du discours du premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane. Ce dernier s’est exprimé lors du Forum économique algéro-italien, auquel ont pris part des délégations et hommes d’affaires italiens, mais aussi algériens. 

Dans le détail, le premier ministre espère faire repartir l’industrie mécanique en Algérie, qui est au point mort depuis plusieurs années maintenant. Pour cela, il a indiqué que des conditions strictes seront imposées. Les pourcentages d’intégration devront être respectés. Le responsable a aussi mis en exergue le riche potentiel de notre pays et les opportunités d’investissement irremplaçables qu’il présente.

Benabderrahmane s’est adressé, effectivement, à plus de 300 entreprises algériennes et italiennes lors du Forum d’affaires. Ce rendez-vous a fait suite au quatrième sommet gouvernemental entre les deux (2) nations. L’intitulé de la conférence est : « Vers une nouvelle approche du partenariat économique ». Il s’agit de ce que rapporte le site Web spécialisé Sayarat Live.

Des investisseurs italiens bientôt en Algérie ?

Par ailleurs, le même intervenant a indiqué que cet événement représente la première étape pour concrétiser les instructions des deux (2) présidents, algérien et italien. Afin d’augmenter le nombre d’investissements au profit des deux pays. Et d’avancer, ainsi, dans le véritable partenariat. L’Algérie, pour ce faire, travaille à mettre des réformes. Elle améliore, en outre, l’exploitation des ressources matérielles et humaines.

Pour résumer, l’homme d’État Dz a fait l’éloge de l’Algérie et des grandes opportunités qu’elle peut offrir pour les investisseurs étrangers. Il a aussi insisté sur ses divers avantages compétitifs dans divers secteurs. Notamment grâce aux zones de libre échange dont l’Algérie est membre. Ainsi que les nouvelles lois sur l’investissement qui facilitent les traversées maritimes et terrestres.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes