AccueilPolitiqueConseil de sécurité de l'ONU : l'Algérie appelle à réparer le tort...

Conseil de sécurité de l’ONU : l’Algérie appelle à réparer le tort causé à l’Afrique

Actualité – Le Représentant permanent de l’Algérie auprès du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU), Nadir Larbaoui en l’occurrence, appelle à l’indemnisation des dommages dont l’Afrique a été victime. Nous vous en disons plus juste ci-dessous. 

Suite à sa participation à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), à New York, le représentant Permanent de l’Algérie, Nadir Larbaoui, a souligné l’importance de remédier à l’injustice historique causée à l’Afrique, auprès du Conseil de sécurité de l’institution mondiale susmentionnée.

Nous vous dévoilons davantage d’informations sur ce sujet dans la suite de notre édition du 19 novembre 2022. En effet, le porte-parole algérien s’est exprimé au sujet du passé auquel se sont heurtées les régions africaines.

Il a ainsi déclaré que « l’Afrique était injustement absente dans la prise de décisions internationales ». Soit particulièrement concernant les sujets liés aux régions africaines, a-t-il mis en exergue. Et cela, en marge d’un débat général sur la question de la représentation équitable au Conseil de sécurité. 

« Le moment est venu pour que la communauté internationale puisse remédier à cette injustice persistante de longue date. Et qui plus est, lorsqu’elle traite de la question relative à l’attribution de sièges permanents et ceux non-permanents aux pays africains au sein du Conseil de sécurité », a en outre souligné Larbaoui. 

ONU : les révélations de Nadir Larbaoui

Par ailleurs, Nadir Larbaoui, représentant algérien permanent auprès du Conseil de sécurité de l’institution intergouvernementale précitée a fait d’autres révélations. « l’Algérie, conformément aux principes et objectifs de l’ONU, en particulier ceux relatifs à l’égalité souveraine entre tous les États membres, attache une grande importance à la question de la réforme et de la représentation équitable ».

Dans le même contexte, il a expliqué que l’Algérie est l’un des premiers pays à avoir  encouragé le processus d’élargissement de la composition du Conseil de sécurité. Il s’agit là d’une information que relaie le quotidien généraliste arabophone, El Bilad. 

L’Algérie est, selon le même locuteur, notamment la première à avoir salué l’amélioration des méthodes de travail de l’ONU. « Elle a participé activement aux premières réunions du groupe de travail à composition non limitée sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies », a-t-il conclu. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes